Plan du site

Le fils de Sakineh demande à ce que sa mère ne soit pas lapidée

dépêche de presse du 1 janvier 2011 - Associated Press - AP
Pays :
TABRIZ, Iran (AP) — Libéré sous caution, le fils de Sakineh a demandé samedi que la condamnation à mort de sa mère par lapidation soit commuée.

Sajjad Qaderzadeh donnait sa première conférence de presse à Tabriz, dans le nord-ouest de l'Iran. Devant les journalistes, il a dit avoir été libéré le 12 décembre après avoir versé une caution d'un montant équivalent à près de 30.000 euros. Outre les journalistes étrangers, des responsables locaux étaient présents, ainsi que, semble-t-il, des policiers en civil.

Le fils de Sakineh avait été arrêté en octobre pour avoir évoqué le cas de sa mère avec deux journalistes allemands. Les reporters sont en détention pour avoir exercé leur profession alors qu'ils étaient entrés en Iran avec un visa touristique.

Le mari de Sakineh Mohammadi Ashtiani a été tué en 2005. L'année suivante, Sakineh a été reconnue coupable d'adultère et condamnée à mourir par lapidation. Face aux protestations internationales, la peine a été suspendue et est actuellement réexaminée par la Cour suprême. Sakineh a également été reconnue coupable de complicité du meurtre de son mari et risque la mort par pendaison.

"Je ne crois pas que ma mère soit innocente. Elle est certainement coupable", a déclaré samedi Sajjad Qaderzadeh. "Cependant, la décision doit être prise par des responsables de notre pays. Ils peuvent transformer la condamnation à la lapidation en un autre verdict".
Partager…

Données techniques

ID4844
Type de document (code)depeche
TitreLe fils de Sakineh demande à ce que sa mère ne soit pas lapidée
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication1 janvier 2011
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur)
CondamnésSakineh Mohammadi Ashtiani
Mots-clefs
ZonegéosIran