Plan du site

Déclaration de la Haute Représentante, Catherine Ashton, sur les exécutions à Taïwan

A 090/11
déclaration du 4 mars 2011 - Union européenne
Pays :
Bruxelles, le 4 mars 2011

Catherine Ashton, Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission, a fait ce jour la déclaration suivante:

"Je déplore vivement les exécutions survenues aujourd'hui à Taïwan, les premières depuis la reprise des exécutions à Taiwan l'an dernier. L'Union européenne avait jugé prometteur le moratoire de fait sur les exécutions instauré en 2006 et en vigueur jusqu'à l'année dernière. Taïwan fait désormais à nouveau partie des rares démocraties industrielles qui appliquent la peine de mort.

La ferme position de l'Union européenne en faveur de l'abolition de la peine de mort est bien connue. L'Union européenne estime que l'abolition de la peine de mort contribue au renforcement de la dignité humaine et au développement progressif des droits de l'homme. Elle considère que la peine de mort ne constitue pas un moyen de dissuasion efficace et qu'elle rend irréversible toute erreur judiciaire, inévitable quel que soit le système juridique.

Je demande donc instamment à Taïwan de ne pas procéder à de nouvelles exécutions et d' instaurer au contraire un moratoire de fait immédiat sur les exécutions en attendant l'abolition en droit de la peine de mort."
Partager…

Données techniques

ID5012
Type de document (code)
TitreDéclaration de la Haute Représentante, Catherine Ashton, sur les exécutions à Taïwan
Description(non défini)
RéférenceA 090/11
Date de publication4 mars 2011
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsTaïwan réticent à abolir la peine capitale, malgré les erreurs judiciaires, Nouvelles exécutions à Taïwan
OrganisationsUnion européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + réactions internationales
ZonegéosTaiwan