Plan du site

La situation des droits de l'homme en Afrique examinée à Maurice

PORT-LOUIS, 20 avril (Xinhua) -- L'île Maurice a accueilli lundi et mardi un séminaire du Commonwealth (regroupement des anciennes colonies britanniques) sur l'implémentation régionale de l'Examen Périodique Universel (EPU) à l'hôtel Maritim à Balaclava.

Sept pays africains étaient présents dont le Botswana, le Cameroun, le Ghana, Maurice, le Nigeria, l'Afrique du Sud et la Zambie.

Ce séminaire est une initiative conjointe du Bureau du Premier ministre mauricien et du Commonwealth Secretariat, et a réuni une quarantaine de cadres techniques et administratifs de divers ministères des pays présents, de la Commission des droits de l'homme de Maurice ainsi que des organisations non- gouvernementales.

Le Dr Purna Sen, chef de l'unité des droits de l'homme du Commonwealth Secretariat, s'est dit très concerné par les débats sur la réintroduction de la peine de mort à Maurice, alors que la tendance mondiale penche pour l'abolition de la peine capitale.

"La reprise des débats sur la peine de mort est venue comme une surprise. Le pont de vue, sous un angle de droits humains est très clair. Il y a une tendance mondiale pour l'abolition de la peine capitale et l'assemblée générale des Nations Unies a continuellement réitéré sa position d'aller vers un moratoire sur la peine de mort", a-t-elle déclaré.

Le Dr Sen était accompagnée de hauts cadres des différents États membres d'Afrique qui ont la responsabilité d'assurer la coordination, le suivi et la mise en oeuvre des recommandations de l'EPU, de même que de représentants d'organisations s'occupant des droits de l'homme et d'ONG.

Le mécanisme de l'EPU a ainsi été le point focal lors du séminaire.

L'EPU est un processus qui consiste à passer en revue, tous les quatre ans, les réalisations de l'ensemble des 192 États membres de l'Organisation des Nations Unies (ONU) dans le domaine des droits de l'homme. Il fournit à chaque État l'opportunité de présenter les mesures prises pour améliorer la situation des droits de l'homme sur son territoire et remplir ses obligations dans ce domaine.

Mécanisme central du Conseil des droits de l'homme, l'EPU est conçu de façon à assurer une égalité de traitement à chaque pays.

Le séminaire a également servi de plate-forme aux organisations locales pour échanger leurs connaissances et expériences avec leurs homologues étrangers par rapport aux défis et stratégies dans la mise en oeuvre des recommandations de l'EPU.

L'objectif est aussi d'encourager les États du Commonwealth à mettre en place les recommandations de l'EPU.

Ce séminaire fait partie d'une série de trois autres séminaires régionaux sur la mise en oeuvre des recommandations de l'EPU. Le premier s'est tenu au Bangladesh en février 2011 pour les États membres d'Asie et d'Europe. Celui de Maurice est à l'intention des États membres africains qui sont passés par le processus de l'EPU en 2008 et 2009. Le troisième séminaire, destiné aux États membres du Pacifique et des Caraïbes, aura lieu en juin 2011.
Partager…

Données techniques

ID5079
Type de document (code)depeche
TitreLa situation des droits de l'homme en Afrique examinée à Maurice
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication20 avril 2011
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsOrganisation des Nations Unies, Assemblée Générale de l'ONU, Commission des droits de l'homme de l'ONU, Conseil des droits de l'homme, Xinhua (auteur), Commonwealth
Condamnés
Mots-clefsrapport + réactions internationales + volonté de rétablissement
ZonegéosMaurice + Royaume Uni