Plan du site

Réponse - Condamnation à mort par lapidation de Sakineh Mohammadi Ashtiani

E-7111/2010
question parlementaire (parlement européen) du 27 octobre 2010 - Union européenne
Pays :
Réponse

L'UE est fermement opposée à la peine de mort en toutes circonstances, et en particulier à la lapidation, qui constitue un acte de torture. L'UE œuvre à l'abolition de ce châtiment cruel et continuera d'exhorter tous les pays où la peine capitale reste d'application à instaurer immédiatement un moratoire sur les exécutions, qui marquerait un premier pas vers l'abolition de la peine de mort.

C'est pourquoi l'UE a directement pris contact avec l'Iran s'agissant de la condamnation à mort par lapidation de Mme Sakineh Mohammadi Ashtiani. Mme Catherine Ashton, Haute Représentante, a fait des déclarations sur cette affaire et des démarches ont été entreprises à Téhéran et à Bruxelles auprès des autorités iraniennes.

Le Conseil se félicite de l'annonce par les autorités iraniennes de la suspension de la condamnation à mort par lapidation de Mme Ashtiani et du réexamen de son dossier. Dans le même temps, le Conseil partage les inquiétudes de l'Honorable Parlementaire quant au sort qui sera réservé à Mme Ashtiani et continuera de suivre de près son cas.

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID5424
Type de document (code)
TitreRéponse - Condamnation à mort par lapidation de Sakineh Mohammadi Ashtiani
Description(non défini)
RéférenceE-7111/2010
Date de publication27 octobre 2010
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsObjet: Condamnation à mort par lapidation de Sakineh Mohammadi Ashtiani
OrganisationsUnion européenne (auteur)
CondamnésSakineh Mohammadi Ashtiani
Mots-clefsadultère + femme + lapidation + réactions internationales
ZonegéosIran