Plan du site

Réponse - Violation des droits humains en Arabie Saoudite

E-0040/2001
question parlementaire (parlement européen) du 31 juillet 2001 - Union européenne
Pays :
Réponse donnée par M. Patten au nom de la Commission


La Commission est préoccupée par la situation des droits de l'homme en Arabie saoudite, et en particulier par l'application largement répandue de la peine de mort. Aucun accord spécifique ne permet cependant un échange de vues et un dialogue directs avec le gouvernement saoudien sur ces questions.

Un dialogue politique régulier a été institué dans le cadre de l'accord de coopération conclu entre la Communauté et les pays membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG), qui comprend les Émirats arabes unis, l'Arabie saoudite, Bahreïn, le Qatar, Oman et le Koweït.

Les droits de l'homme constituent un volet important de ce dialogue. Au cours des deux dernières années, la situation de l'Arabie saoudite et des autres pays membres du CCG dans ce domaine a fait l'objet de larges débats lors des réunions annuelles, aux niveaux des hauts fonctionnaires et des ministres, entre l'Union et le CCG. Cette évolution traduit l'intérêt croissant qu'accorde l'UE à la situation des droits de l'homme dans la région, intérêt également manifesté lors des deux dernières réunions annuelles de la commission des Nations unies pour les droits de l'homme, au cours desquelles l'Union a abordé la situation de l'Arabie saoudite, et notamment la question de la peine de mort.

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID5600
Type de document (code)
TitreRéponse - Violation des droits humains en Arabie Saoudite
Description(non défini)
RéférenceE-0040/2001
Date de publication31 juillet 2001
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsObjet: Violation des droits humains en Arabie Saoudite
OrganisationsUnion européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + réactions internationales
ZonegéosArabie Saoudite