Plan du site

Biélorussie: Amnesty dénonce l'exécution de deux condamnés

dépêche de presse du 20 mars 2012 - Ria Novosti
Thème :
MOSCOU, 20 mars - RIA Novosti

L'ONG Amnesty International a dénoncé l'exécution de Dmitri Konovalov et Vladislav Kovalev, reconnus coupables d'avoir organisé l'attentat contre le métro de Minsk et condamnés à la peine capitale, lit-on mardi sur le site de l'organisation.

"En dépit de leurs déclarations publiques proclamant leur volonté d'abolir la peine de mort, les autorités biélorusses continuent de prononcer des sentences capitales et d'exécuter les condamnés. Le président Alexandre Loukachenko doit immédiatement décréter un moratoire sur la peine de mort", a déclaré le directeur d'Amnesty International pour l'Europe et l'Asie centrale John Dalhuisen.

M.Dalhuisen a également exhorté les autorités biélorusses à remettre les corps à leurs proches.

L'attentat terroriste perpétré le 11 avril dernier sur la station Oktiabrskaïa du métro de Minsk a fait quinze morts et plus de 300 blessés, plusieurs personnes ont été mutilées. Les auteurs présumés de l'attentat ont été identifiés et arrêtés en 24 heures. Fin 2011, ils ont été condamnés à mort.

Dimanche 18 mars, la télévision biélorusse a rapporté que les deux terroristes ont été fusillés. Lundi, le ministère français des Affaires étrangères a dénoncé l'exécution de Konovalov et Kovalev, appelant Minsk à renoncer à la peine de mort.

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a déclaré mardi que la Russie était intéressée à ce que la Biélorussie rejoigne le moratoire sur la peine de mort, tout en rappelant que la lutte contre le terrorisme devait rester "impitoyable".
Partager…

Données techniques

ID6111
Type de document (code)depeche
TitreBiélorussie: Amnesty dénonce l'exécution de deux condamnés
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication20 mars 2012
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsL'exécution de deux condamnés à mort en Biélorussie provoque de vives réactions
OrganisationsRia Novosti (auteur), Amnesty International
Condamnés
Mots-clefsexécution + réactions internationales + terrorisme
ZonegéosBélarus (Biélorussie)