Plan du site

Déclaration du porte-parole de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'UE, sur le recours à la peine de mort en Iran

A 240/12
déclaration du 30 mai 2012 - Union européenne
Pays :
Bruxelles, le 30 mai 2012

Le porte-parole de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission, a fait ce jour la déclaration suivante:

"La Haute Représentante demeure profondément préoccupée par l'augmentation alarmante du nombre d'exécutions signalées en Iran. Selon les dernières données, collectées à partir de différentes sources, le nombre des exécutions en Iran durant les cinq premiers mois de cette année confirme que le pays compte parmi ceux qui recourent le plus à la peine de mort dans le monde - ce qui était aussi le cas en 2011. Pour la seule semaine du 14 mai, les autorités iraniennes ont confirmé que trente-cinq exécutions avaient eu lieu.

Des milliers de personnes sont toujours menacées d'exécution, même pour des actes qui, selon les normes internationales minimales, ne relèvent pas des crimes les plus graves. L'UE lance un appel à l'Iran pour que toutes ces condamnations à la peine de mort soit commuées.

La situation en Iran va à l'encontre de la tendance mondiale vers l'abolition de la peine de mort. L'UE est, par principe, fermement opposée à la peine de mort. Elle demande à l'Iran, comme à tous les pays qui persistent à maintenir la peine capitale, de renoncer aux exécutions prévues et d'instaurer un moratoire sur l'application de la peine de mort."
Partager…

Données techniques

ID6214
Type de document (code)
TitreDéclaration du porte-parole de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'UE, sur le recours à la peine de mort en Iran
Description(non défini)
RéférenceA 240/12
Date de publication30 mai 2012
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsUnion européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + réactions internationales
ZonegéosIran