Plan du site

Déclaration de Mme Federica Mogherini, haute représentante/vice-présidente, sur de futures exécutions probables en Indonésie

150423_01_fr
déclaration du 23 avril 2015 - Union européenne
Pays :
Thèmes :
Bruxelles, 23/04/2015

DÉCLARATION

Le rejet de récentes demandes de révisions de procès, dont celui d'un citoyen français, en Indonésie, fait malheureusement craindre de nouvelles exécutions. L'Union européenne est, par principe, fermement opposée à la peine de mort dans tous les cas et en toutes circonstances et œuvre en faveur de son abolition partout dans le monde.

Même si nous reconnaissons que l'Indonésie doit faire face à un problème croissant en matière de stupéfiants, l'expérience d'autres pays tend largement à prouver que la peine capitale n'est pas la solution. L'Union est prête à examiner les moyens de soutenir les efforts déployés par l'Indonésie dans sa lutte contre la drogue, et à renforcer la coopération instaurée avec ce pays dans ce domaine.
Partager…

Données techniques

ID8259
Type de document (code)
TitreDéclaration de Mme Federica Mogherini, haute représentante/vice-présidente, sur de futures exécutions probables en Indonésie
Description(non défini)
Référence150423_01_fr
Date de publication23 avril 2015
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsL'Indonésie exécute 8 condamnés à mort, dont 7 ressortissants étrangers, pour trafic de drogue
OrganisationsUnion européenne (auteur)
CondamnésSerge Atlaoui
Mots-clefsdrogue + réactions internationales + ressortissant étranger
ZonegéosIndonésie