Plan du site

Téhéran qualifie le rapport de l'ONU sur la situation des droits de l'Homme en Iran de "politiquement motivé"

dépêche de presse du 22 octobre 2016 - Xinhua
Pays :
TEHERAN, 22 octobre (Xinhua) -- Le ministère iranien des Affaires étrangères a rejeté samedi le dernier rapport du rapporteur spécial sortant de l'ONU sur la situation des droits de l'Homme en Iran, Ahmed Shaheed, en le qualifiant de "politiquement motivé", selon la chaîne Press TV.

Le rapport a été compilé par le rapporteur spécial suivant une approche politique et conformément aux objectifs de certaines puissances, a déclaré samedi le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qasemi.

De tels rapports n'aideront pas à améliorer la situation des droits de l'Homme dans le monde, a-t-il déclaré.

Dans son dernier rapport, M. Shaheed a de nouveau accusé l'Iran de violations des droits de l'Homme.

Le porte-parole iranien a ajouté que la nomination d'un rapporteur spécial sur la situation des droits de l'Homme en Iran était fondamentalement "injustifiable, insensée et destructrice", car l'Iran respecte les principes juridiques et religieux ainsi que ses obligations internationales.

"La République islamique d'Iran considère que la promotion des droits de l'Homme est une question importante pour tous les membres de la communauté internationale, qui ne sera matérialisée qu'à travers la coopération et le dialogue, ainsi qu'un comportement équitable et non sélectif", a-t-il souligné.

Depuis sa nomination en 2011, M. Shaheed a cité dans ses rapports sur l'Iran des exemples de violation des droits de l'Homme dans le pays, dont la peine de mort, la discrimination des minorités et des femmes, le mauvais traitement des prisonniers politiques et la restriction de la liberté d'expression.

L'Iran a rejeté les rapports de M. Shaheed sur l'Iran en soulignant qu'ils présentaient "des défauts d'un point de vue professionnel".

Pendang son mandat, M. Shaheed a demandé à l'Iran de visiter le pays pour découvrir les réalités de la situation des droits de l'Homme sur le terrain, mais sa demande a été rejetée par l'Iran.

Le mois dernier, la Pakistanaise Asma Jahangir a été nommée rapporteuse spéciale de l'ONU sur l'Iran pour succéder à M. Shaheed.
Partager…

Données techniques

ID9153
Type de document (code)depeche
TitreTéhéran qualifie le rapport de l'ONU sur la situation des droits de l'Homme en Iran de "politiquement motivé"
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication22 octobre 2016
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsOrganisation des Nations Unies, Xinhua (auteur)
Condamnés
Mots-clefsrapport
ZonegéosIran