Plan du site

Des miliciens condamnés à mort au Soudan

dépêche de presse du 14 août 2004 - Associated Press - AP
Pays :
peine de mort / Soudan
Khartoum - Un tribunal soudanais a condamné à mort samedi des miliciens reconnus coupables d'avoir participé à des attaques meurtrières à l'aéroport d'El-Facher et autour en avril et mai 2003, au Darfour, dans l'ouest du Soudan, selon l'agence de presse officielle SUNA.

Talha Hassan Talha, juge en chef de la Cour suprême du Darfour Nord, a refusé de préciser combien d'hommes étaient concernés ou s'ils étaient arabes ou africains.

La tension au sujet de l'eau et des terres est forte depuis longtemps entre les tribus nomades arabes et les paysans africains. Des violences ont explosé en février 2003 lorsque des groupes africains ont pris les armes, accusant le gouvernement de soutenir les Arabes. Depuis, les Janjawid ont écumé la région, incendiant les villages, tuant des milliers de Noirs et en forçant des milliers d'autres à l'exode. Il seraient plus d'un million de déplacés.

«Toute personne violant la loi est présentée au tribunal et jugé en fonction des preuves fournies. Peu nous importe qu'elle soit Janjawid (les milices arabes, ndlr) ou autre», a affirmé le juge Talha à SUNA. Il a ajouté que d'autres individus avaient été condamnés.

Selon le gouvernement, 75 soldats et 20 rebelles étaient morts dans les affrontements d'El-Facher, à 1 400km à l'ouest de la capitale, Khartoum.
Partager…

Données techniques

ID1026
Type de document (code)depeche
TitreDes miliciens condamnés à mort au Soudan
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication14 août 2004
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort
ZonegéosSoudan