La peine de mort en 2018

Plan du site

L'Iran exécute à nouveau un condamné à mort mineur au moment des faits

30 janvier 2018
Pays :
Thèmes :
Ali Kazemi
Pour la deuxième fois en 2018, l'Iran exécute un condamné à mort pour un crime qui a été commis alors qu'il était mineur.

Selon les informations fournies par Amnesty International, Ali Kazemi avait 15 ans en mars 2011, au moment du meurtre pour lequel il a été condamné.

L'Iran exécute une condamnée à mort mineure au moment des faits

30 janvier 2018
Pays :
Thèmes :
Mahboubeh Mofidi
L'Iran exécute par pendaison une condamnée à mort mineure au moments des faits qui lui étaient reprochés.

Mahboubeh Mofidi, 20 ans, a été condamnée à mort pour le meurtre de son mari commis en 2014 alors qu'elle avait 17 ans. Elle était mariée à l'âge de 13 ans.

Au total trois exécutions de personnes mineures au moment des faits ont été décomptées en Iran pour le seul mois de janvier 2018.

Deux nouvelles condamnations à mort en Biélorussie

20 janvier 2018
Thèmes :
Vyachaslaw Sukharka Alyaksandr Zhylnikaw
Vyachaslaw Sukharka (ou Viachaslau Sukharko) et Alyaksandr Zhylnikaw (ou Aliaksandr Zhylnikau) sont condamnés à mort au Bélarus (Biélorussie) dans le cadre d'une procédure en appel (ils avaient initialement été condamnés à la prison à vie, en mars 2017).

Décret d'application pour l'amendement qui limite l'application de la peine de mort dans les affaires de drogue en Iran

9 janvier 2018
Pays :
Thème :
Le décret d'application de la loi limitant l'application de la peine capitale pour trafic de stupéfiants est transmis et aura un effet rétroactif.

Il devrait permettre de suspendre la condamnation de milliers de condamnés à mort en Iran.

L'Iran exécute un condamné à mort mineur au moment des faits

4 janvier 2018
Pays :
Thèmes :
Amirhossein Pourjafar
L'Iran exécute par pendaison un condamné à mort mineur au moments des faits qui lui étaient reprochés.

Selon les informations fournies par Amnesty International, Amirhossein Pourjafar (ou Amir Hussein Pourjafar) a été arrêté en avril 2016 alors qu'il avait 16 ans, puis il a été condamné à mort en septembre 2016 pour le viol et le meurtre d'une fillette de 6 ans.
Une précédente date d'exécution (le 19 octobre 2017, alors qu'il avait 17 ans) avait finalement été repoussée.

L'Iran a ratifié la Convention relative aux droits de l'enfant et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques qui interdisent tous deux l'application de la peine de mort aux personnes âgées de moins de 18 ans au moment du crime dont elles sont accusées.

Projet de loi facilitant l'application de la peine de mort pour terrorisme en Israël

3 janvier 2018
Pays :
Thème :
Par 52 voix contre 49 la Knesset a voté en faveur d'un projet de loi qui permettrait de prononcer la peine capitale à la majorité simple pour meurtre dans le cadre d'attaques terroristes. La législation actuelle permet aux tribunaux militaires d'appliquer la peine de mort pour terrorisme en Cisjordanie mais à l'unanimité seulement, ce qu'ils n'ont jamais fait jusqu'à présent.

Cette lecture préliminaire par le parlement israélien doit être suivie de deux autres votes avant l'adoption du projet de loi.

La dernière exécution capitale en Israël remonte à 1962 ; la peine de mort y est prévue pour les crimes exceptionnels uniquement.

Nouvelle exécution collective en Egypte

2 janvier 2018
Pays :
Thème :
Quatre hommes condamnés à mort par une juridiction militaire pour un attentat de 2015 sont pendus en Egypte. Un cinquième homme condamné à mort pour crime de droit commun a également été exécuté.

Cette exécution collective fait suite à l'exécution de 15 condamnés à mort il y a une semaine.