Plan du site

Un responsable de l'armée pakistanaise confirme les condamnations à mort prononcées contre 22 terroristes

dépêche de presse du 28 décembre 2018 - Xinhua
Pays :
peine de mort / Pakistan
Thème :
ISLAMABAD, 28 décembre (Xinhua) -- Le chef d'état-major de l'armée pakistanaise, le général Qamar Javed Bajwa, a confirmé vendredi les condamnations à mort prononcées à l'encontre de 22 "terroristes endurcis" impliqués dans des crimes liés au terrorisme dans le pays, a annoncé l'armée.

Selon un communiqué de l'armée pakistanaise, "Aujourd'hui (vendredi), le général Qamar Javed Bajwa, chef d'état-major de l'armée, a confirmé la condamnation à mort de 22 terroristes endurcis, impliqués dans des crimes odieux liés au terrorisme".

Le communiqué, qui émane d'Inter-Services Public Relations, le service de presse de l'armée pakistanaise, a précisé que les condamnés étaient à l'origine d'attaques contre les forces armées et les forces de l'ordre pakistanaises, de l'explosion d'un engin explosif improvisé embarqué dans un véhicule destiné à perpétrer des assassinats à motivation religieuse, de la destruction d'infrastructures de communication, de postes de contrôle et d'établissements d'enseignement, ainsi que de meurtres de civils innocents.

Au total, leurs activités terroristes ont entraîné la mort de 176 personnes, dont 19 membres des forces armées, 41 membres de la police et 116 civils, et fait 217 blessés. Dans le même temps, a précisé l'armée pakistanaise, des armes et des explosifs ont également été retrouvés.

Tous ces condamnés appartenaient à des organisations interdites accusées de violence dans le pays. Ils ont été jugés par des tribunaux militaires spéciaux, et ont avoué leurs actes devant les magistrats.

C'est la troisième fois en deux semaines que le chef d'état-major de l'armée pakistanaise confirme des condamnations de terroristes à la peine capitale. Le général Bajwa en avait précédemment fait de même les 16 et 21 décembre, respectivement pour 15 et 14 "terroristes endurcis" également condamnés à mort pour leur implication dans des activités terroristes.

Les tribunaux militaires ont été mis en place au Pakistan pour une période de deux ans après une attaque terroriste contre une école militaire en décembre 2014, afin de juger en procédure accélérée les accusés liés au terrorisme. Près de 150 personnes, dont 132 enfants, avaient alors été tuées dans cette attaque. Par la suite, le Parlement pakistanais a adopté en 2017 un projet de loi spécial prévoyant une prolongation de deux ans de ces tribunaux.
Partager…

Données techniques

ID10314
Type de document (code)depeche
TitreUn responsable de l'armée pakistanaise confirme les condamnations à mort prononcées contre 22 terroristes
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication28 décembre 2018
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsXinhua (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + juridictions militaires + terrorisme
ZonegéosPakistan