Plan du site

Bangladesh: dix islamistes condamnés à mort pour un attentat

dépêche de presse du 20 janvier 2020 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
peine de mort / Bangladesh
Thème :
Dacca - La justice du Bangladesh a condamné à mort lundi dix islamistes pour un attentat à la bombe contre un rassemblement communiste en 2001, qui avait fait au moins cinq morts.

Plusieurs bombes avaient été lancées dans un meeting du Parti Communiste du Bangladesh dans la capitale Dacca en janvier 2001. Après plusieurs années d'enquête, la police avait accusé la branche bangladaise de l'organisation interdite Harkat-ul-Jihad al Islami (HUJI) d'en être à l'origine.

Cette attaque a été l'une des premières perpétrées dans le pays par des groupes islamistes dont les membres avaient combattu dans le conflit en Afghanistan. Le leader d'HUJI, Mufti Abdul Hannan, venait tout juste de revenir de la guerre.

Le procureur de Dacca a indiqué à l'AFP que les dix condamnés à mort étaient tous membres de cette organisation extrémiste.

"Ils ont commis cet attentat dans le cadre de leur jihad pour établir un gouvernement islamiste. Ils voulaient entacher l'image du gouvernement laïc et provoquer l'anarchie", a déclaré Abdullah Abu. Deux accusés qui étaient membres du parti communiste ont été acquittés.

Mufti Abdul Hannan et deux de ses associés ont été exécutés en avril 2017 pour avoir orchestré un attentat en 2004 contre un sanctuaire soufi qui avait tué trois personnes et blessé l'ambassadeur britannique au Bangladesh.

Des organisations jihadistes s'attaquent aux militants laïcs, musulmans modérés et aux minorités religieuses au Bangladesh depuis les années 1990.

HUJI et Jamayetul Mujahideen Bangladesh (JMB) étaient les deux groupes les plus en vue. Tous deux dirigés par des vétérans de la guerre en Afghanistan, ils sont accusés d'avoir fait de nombreuses victimes dans des attentats à la bombe ou à la grenade.

Les six principaux dirigeants de JMB ont été exécutés en 2007, après avoir été déclarés coupables d'attentats à la bombe synchronisés en août 2005.

Ces dernières années, le flambeau a été repris par une nouvelle branche locale de l'organisation jihadiste Al-Qaïda, qui a mené une offensive sanglante contre des étrangers, des militants laïcs et homosexuels et des minorités religieuses.

Suite à l'attentat dans un café de Dacca en 2016, les autorités ont lancé une répression brutale de ces mouvements, au cours de laquelle des dizaines d'extrémistes présumés ont été tués.
Partager…

Données techniques

ID10809
Type de document (code)depeche
TitreBangladesh: dix islamistes condamnés à mort pour un attentat
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication20 janvier 2020
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + condamnations en masse + terrorisme
ZonegéosBangladesh