Plan du site

Japon: le tueur en série sur Twitter renonce à faire appel (média)

dépêche de presse du 19 décembre 2020 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
peine de mort / Japon
Un Japonais condamné à mort pour l'assassinat de neuf personnes repérées sur Twitter a assuré dans les médias qu'il renonçait à faire appel du verdict, mais qu'il comptait se marier avant son exécution.

Mardi, un tribunal de Tokyo a condamné à la peine de mort Takahiro Shiraishi pour le meurtre et le démembrement de ces victimes rencontrées sur les réseaux sociaux.

L'homme visait les internautes qui évoquaient des projets suicidaires en ligne en leur disant qu'il pouvait les aider, et même mourir à leurs côtés.

Si M. Shiraishi, 30 ans, a reconnu avoir tué et massacré ses jeunes victimes - tous sauf un étaient des femmes -, ses avocats ont commencé les procédures afin de faire appel du verdict.

Mais lui-même, détenu depuis son arrestation il y a trois ans, a déclaré au quotidien Mainichi Shimbun qu'il ne comptait pas faire appel.

Jugeant le verdict "évident", il a assuré qu'il n'était pas nerveux à son énoncé.

S'il accepte ce jugement, Takahiro Shiraishi souhaite "rencontrer une fille ordinaire" et se marier avant d'être exécuté.

"Je veux me marier. Je veux rencontrer une partenaire depuis ma prison", a-t-il dit au journal.

Lors du procès, ses avocats avait plaidé pour la perpétuité, estimant que ses victimes, âgés de 15 à 26 ans, avaient exprimé des pensées suicidaires sur les réseaux sociaux, et avaient ainsi consenti à leur mort.

Le tribunal n'a pas retenu cet argument, jugeant que l'affaire a "provoqué une grande anxiété dans la société, car les réseaux sociaux sont si répandus", et l'avait ainsi condamné à la peine de mort.

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID11139
Type de document (code)depeche
TitreJapon: le tueur en série sur Twitter renonce à faire appel (média)
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication19 décembre 2020
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsprocès
ZonegéosJapon