Plan du site

Singapour suspend l'exécution d'un Malaisien handicapé mental

dépêche de presse du 8 novembre 2021 - Agence mondiale d'information - AFP
Thème :
Singapour a suspendu l'exécution d'un handicapé mental malaisien condamné pour trafic de drogue après un recours de dernière minute, a annoncé son avocat lundi, après la campagne de plusieurs ONG pour empêcher sa pendaison.

Nagaenthran K. Dharmalingam, 33 ans, avait été arrêté en 2009 pour avoir transporté 43 grammes d'héroïne, l'équivalent de trois cuillères à soupe, à Singapour où il avait été condamné l'année suivante. Il devait être pendu mercredi.

Mais la Haute cour du pays d'Asie du Sud-Est a accepté lundi de suspendre son exécution en attendant le résultat d'un appel de ses avocats, qui affirment que sa pendaison serait inconstitutionnelle.

"Bonne nouvelle", a écrit son avocat M. Ravi sur Facebook avec les hashtags #EndCrimeNotLife et #DivineJustice.

Son dossier doit être examiné par la Haute cour de Singapour, mais la durée de la suspension de l'exécution n'a pas été précisée.

Les soutiens du Malaisien soulignent qu'il a un QI de 69, un niveau correspondant à un handicap mental, et souffrait d'une addiction à l'alcool au moment du crime.

Des ONG, comme Amnesty International et Human Rights Watch, ont qualifié sa condamnation à mort de "cruelle" et "ignoble", tandis que l'Union européenne a appelé la cité-Etat à commuer la sentence en une peine d'emprisonnement.

Le Premier ministre malaisien Ismail Sabri Yaakob a écrit à son homologue singapourien pour lui demander de repousser l'exécution "pour des raisons humanitaires", selon les médias.

Si la pendaison est confirmée, cela sera la première exécution depuis 2019 dans le pays qui considère que la peine capitale est utile pour dissuader les criminels, malgré les pressions croissantes des défenseurs des droits en faveur de son abolition.

Le ministère de l'Intérieur singapourien a souligné que lors de son procès, M. Nagaenthran n'avait pas fait l'objet d'un diagnostic d'"anomalie mentale" et que l'on pouvait procéder à l'exécution.
Partager…

Données techniques

ID11373
Type de document (code)depeche
TitreSingapour suspend l'exécution d'un Malaisien handicapé mental
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication8 novembre 2021
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsSingapour: la famille d'un condamné à mort handicapé plaide pour qu'il soit épargné, Singapour reporte l'exécution d'un homme handicapé, testé positif au Covid-19
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsdéficient + drogue + jurisprudence + ressortissant étranger + sursis
ZonegéosMalaisie + Singapour