Plan du site

Guinée équatoriale: première exécution capitale depuis plus de vingt ans [*]

dépêche de presse du 28 avril 2006 - Xinhua
YAOUNDE, 28 avril (XINHUA) -- Les autorités équato-guinéennes ont procédé la semaine dernière à leur première exécution capitale depuis plus de vingt ans, en faisant fusiller un homme coupable de trois assassinats, selon une source judiciaire citée par une information en provenance de Malabo vendredi.

Surnommé "Maabis" ("je m'en fous" en langue fang, majoritaire dans le pays), Fernando Esono a été exécuté dans la cour de la prison d'Evinayong (centre-est) où il était incarcéré, selon la même source.

De nationalité équato-guinéenne, il avait été condamné à mort en 2004 par la Cour d'appel de Malabo pour un premier meurtre. Lors d'une permission exceptionnelle accordée il y a quelques semaines, il avait pris la fuite et commis deux nouveaux assassinats pendant sa cavale.

Prévue dans le code pénal équato-guinéen, la peine capitale n'a pas été appliquée, du moins publiquement, depuis plus de vingt ans dans le pays. Pendant cette période, lorsqu'elle était prononcée, elle était commuée en réclusion à perpétuité ou en peines de vingt à trente ans de prison.

-------------------
[*] Contrairement à ce qu'annonce cette dépêche de presse plusieurs exécutions capitales ont eu lieu ces vingt dernières années en Guinée Equatoriale.
[note - Sophie Fotiadi]
Partager…

Données techniques

ID1848
Type de document (code)depeche
TitreGuinée équatoriale: première exécution capitale depuis plus de vingt ans [*]
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication28 avril 2006
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsXinhua (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + reprise d'exécution
ZonegéosGuinée Equatoriale