Plan du site

Des milliers de Kurdes manifestent à Strasbourg pour faire libérer Öcalan

dépêche de presse du 12 février 2011 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
peine de mort / Turquie
(AFP) – STRASBOURG — Plusieurs milliers de Kurdes ont manifesté samedi à Strasbourg pour réclamer un "Kurdistan indépendant" et la libération d'Abdullah Öcalan, l'ex-chef du parti séparatiste PKK, détenu en Turquie depuis 1999.

Selon la préfecture ils étaient 6.500 alors que les organisateurs affirmaient qu'"au moins 30.000 Kurdes" avaient fait le déplacement.

Öcalan avait été arrêté en 1999 au Kenya par des agents turcs avec l'aide des services de renseignement américains.

Transféré en Turquie, il a été condamné à mort pour "séparatisme" en juin 1999, peine commuée en 2002 en prison à vie après l'abolition de la peine capitale. La Cour européenne des droits de l'Homme à Strasbourg avait recommandé en mai 2005 l'organisation d'un nouveau procès, estimant que celui de 1999 était "inéquitable".

De nombreuses famille kurdes, venues d'Allemagne et de France, mais aussi de Belgique, des Pays-Bas ou de Suisse, ont défilé pacifiquement de la gare jusqu'au quartier de la Meinau où ils devaient participer en début d'après-midi à un pique-nique géant accompagné de prises de parole.

Organisée par la Fédération des associations kurdes en France et "Les amis du peuple kurde", la manifestation a réuni un cortège très coloré d'où surnageait une mare de drapeaux à l'effigie d'Öcalan.

Les banderoles réclamaient "Liberté pour Öcalan" et "Kurdistan autonome".

"Europe réveille-toi" réclamait une autre banderole, alors que les manifestants scandaient "A bas le régime fasciste en Turquie" et "Solution politique pour le Kurdistan"

"Hier la Tunisie, aujourd'hui l'Egypte, demain le Kurdistan", proclamait une banderole des "Jeunes Kurdes".

Le PKK, considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, l'Union européenne et les Etats-Unis, a déclenché en 1984 une rébellion sécessionniste dans le sud-est de la Turquie. Le conflit a fait plus de 37.000 morts.

A l'appel d'Öcalan, ses partisans ont décrété une trêve unilatérale le 1er octobre 2006, rejetée par Ankara. Les rebelles kurdes ont prolongé leur trêve unilatérale jusqu'en été 2011.
Partager…

Données techniques

ID4956
Type de document (code)depeche
TitreDes milliers de Kurdes manifestent à Strasbourg pour faire libérer Öcalan
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication12 février 2011
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
CondamnésAbdullah Ocalan
Mots-clefs
ZonegéosTurquie