Plan du site

ASIE/PAKISTAN - Les femmes du Pakistan se mobilisent en faveur d'Asia Bibi : réforme du système judiciaire et appel à Asma Jahangir

dépêche de presse du 16 novembre 2010 - Agence Fides
Pays :
peine de mort / Pakistan
Thèmes :
Lahore (Agence Fides) – Les femmes du Pakistan, chrétiennes et musulmanes, descendent dans la rue pour montrer leur soutien et leur solidarité à Asia Bibi, la chrétienne condamnée à mort pour blasphème. Hier, nous indiquent des sources de Fides, à Nankana (la ville d'Asia Bibi), les femmes ont manifesté face aux édifices des institutions gouvernementales afin de mobiliser l'opinion publique et de demander la libération de la jeune femme.

Parmi les associations organisatrices de la manifestation, se trouvait la "Pakistan Catholic Women Organization" qui a œuvré en accord avec de nombreuses associations musulmanes défendant les droits des femmes. Les femmes pakistanaises s'en remettent et espèrent en la figure influente d'Asma Jahangir, avocate musulmane connue, devenue récemment la première femme à présider l'Association des Avocats de la Cour Suprême du Pakistan.

Rosemary Noel, coordinatrice nationale des femmes catholiques indique à Fides : "Le cas d'Asia Bibi nous préoccupe beaucoup et crée beaucoup de souffrance. Surtout du fait de la condamnation d'une innocente à la peine capitale. Nous faisons appel à toutes les institutions afin qu'elle soit libérée immédiatement. Nous oeuvrons avec d'autres associations de la société civile au sein d'un forum dénommé MUMKIN (qui signifie "Rends-le possible" en urdu NDR) et le 22 novembre, est fixée une rencontre au niveau national. Nous voulons trouver tous les moyens et les manières pour sauver Asia". "Dans son cas – explique à Fides la coordinatrice – manque une série d'enquêtes tant de la police que du tribunal : malheureusement, c'est le jeu de pouvoir des forts qui écrase les faibles. Au Pakistan, les puissants ont une forte influence sur l'appareil des forces de sécurité et sur les rouages judiciaires, spécialement dans les tribunaux de premier degré. Il en découle des jugements non transparents voire même manifestement injustes. En outre, il y a la force de la majorité qui écrase les minorités et les chrétiens souffrent doublement".

Saman Wazdani, musulmane et militante des droits de l'homme, réaffirme elle aussi à Fides: "Les femmes du Pakistan se mobilisent : le cas d'Asia Bibi secoue nos consciences. Il est urgent d'abroger la loi sur le blasphème. Mais il existe aussi un problème sérieux au sein du système judiciaire national : les tribunaux de premier degré sont abandonnés à eux-mêmes, ont des structures anciennes, ne sont pas transparents, interprètent souvent la loi de manière erronée. Une réforme d'ensemble des structures judiciaires s'impose de manière urgente, même si dans les degrés suivants la situation est sensiblement meilleure".

Une espérance, affirment à Fides les femmes pakistanaises, peut être vue dans l'appui fourni par Asma Jahangir – première femme à la tête de l'Association des Avocats de la Cour Suprême du Pakistan – qui s'est souvent prononcée par le passé contre les ordonnances hudud et contre la loi sur le blasphème. Asma – qui a fréquenté des écoles catholiques – est connue pour la défense des droits des minorités sachant que, du fait de cet engagement, elle a également subi des menaces de mort. Depuis 2004, Asma Jahangir est rapporteur spécial des Nations Unies en matière de liberté religieuse. Elle fait partie des fondateurs de la Commission pour les Droits de l'homme du Pakistan et, au cours de sa carrière, elle s'est toujours battue contre la discrimination et la violence contre les femmes.
Partager…

Données techniques

ID6400
Type de document (code)depeche
TitreASIE/PAKISTAN - Les femmes du Pakistan se mobilisent en faveur d'Asia Bibi : réforme du système judiciaire et appel à Asma Jahangir
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication16 novembre 2010
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence Fides (auteur)
CondamnésAsia Bibi
Mots-clefscrime religieux (apostasie, blasphème,...) + femme + manifestation + procédure
ZonegéosPakistan