Plan du site

Stanley «Tookie» Williams a été exécuté

dépêche de presse du 13 décembre 2005 - Associated Press - AP
Thème :
Stanley "Tookie" Williams
SAINT-QUENTIN, Californie -- L'homme s'était apparemment amendé et les nombreux appels à la clémence n'y auront rien fait: après le refus de la Cour suprême des Etats-Unis d'empêcher son exécution et celui du gouverneur Arnold Schwarzenegger de le gracier, l'ancien chef de gang Stanley «Tookie» Williams a été exécuté.

Williams, 51 ans, est mort par injection mardi à 00h35 (8h35 en temps universel) au pénitencier de Saint-Quentin près de San Francisco.

Un millier de partisans et d'opposants à la peine capitale s'étaient rassemblées devant la prison. La chanteuse Joan Baez, l'acteur Sean Penn ou encore le pasteur Jesse Jackson étaient au nombre des célébrités venues protester contre cette mise à mort.

La Cour suprême des Etats-Unis avait refusé lundi soir d'empêcher l'exécution de cet ancien chef de gang devenu un ardent militant de la non-violence après sa condamnation à la peine capitale en 1981 pour quatre meurtres qu'il a toujours niés. La cour n'a pas donné de justification à sa décision, qui intervenait quelques heures après le refus du gouverneur de Californie, Arnold Schwarzenegger, d'accorder sa grâce.

»La rédemption de Williams était-elle sincère et complète ou bien n'était-ce qu'une simple promesse creuse?», s'est interrogé M. Schwarzenegger en justifiant le rejet de la grâce. «Sans une excuse et une expiation pour ces meurtres brutaux et insensés, il ne peut y avoir de rédemption».

Dans un entretien à l'agence Associated Press (AP), «Tookie» Williams avait affirmé: «Celui que j'étais autrefois n'existe plus aujourd'hui. Je n'ai jamais eu beaucoup de joie dans ma vie. Mais ici (désignant son coeur, NDLR), je suis heureux. Je suis joyeux ici», avait-il souligné.

Quelques heures seulement avant cette exécution, les avocats de Stanley «Tookie» Williams avaient tenté une dernière fois d'obtenir un sursis, affirmant qu'étaient apparus au cours de la semaine passée quatre nouveaux témoins susceptibles de disculper cet ancien chef de gang devenu un ardent militant de la non-violence.

»Tookie Williams» avait été condamné à mort en 1981 pour avoir assassiné quatre personnes au cours de deux hold-up en 1979. Un quadruple meurtre qu'il a toujours nié.

A 51 ans, Stanley «Tookie» Williams était le pensionnaire des couloirs de la mort le plus connu des Etats-Unis. Fondateur du gang des «Crips» de Los Angeles, il est le 12e détenu exécuté en Californie depuis le rétablissement de la peine de mort dans cet Etat en 1977.

Vers 18h00, Williams avait été placé dans une «cellule de surveillance», selon l'administration pénitentiaire qui a décrit le condamné comme «coopératif et calme».

Ses avocats ne plaidaient pas tant son innocence que sa rédemption. Ils avaient été reçus jeudi par Arnold Schwarzenegger, tout comme les représentants de l'accusation. Le gouverneur de Californie avait accordé 30 minutes à chacune des deux parties pour exposer leurs arguments. Il avait le pouvoir de commuer sa peine en détention à perpétuité.

Plus de 50.000 personnes ayant signé des pétitions, ainsi que des stars de Hollywood, avaient demandé sa grâce.

Le dernier gouverneur de Californie à avoir fait jouer son droit de grâce fut Ronald Reagan, autre acteur devenu gouverneur. Il avait accordé la clémence à un assassin handicapé mental en 1967.
(par Kim Curtis)
Partager…

Données techniques

ID1633
Type de document (code)depeche
TitreStanley «Tookie» Williams a été exécuté
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication13 décembre 2005
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur)
CondamnésStanley "Tookie" Williams
Mots-clefsexécution
ZonegéosCalifornie + Etats-Unis