Plan du site

Arnold Schwarzenegger refuse la grâce de Tookie Williams

dépêche de presse du 13 décembre 2005 - Reuters
Thème :
Stanley "Tookie" Williams
SAN FRANCISCO - Le gouverneur de Californie, Arnold Schwarzenegger, a refusé la grâce de Stanley Tookie Williams, un ancien chef de gang condamné à mort pour quatre meurtres commis en 1979 et qui, de sa prison, fait campagne pour mettre en garde les jeunes contre le danger des bandes.

"Les affaires de clémence sont toujours difficiles et celle-ci ne fait pas exception", a dit Schwarzenegger. "Après avoir étudié les preuves, sondé l'histoire, écouté les arguments et soupesé les conséquences profondes, je n'ai trouvé aucune bonne justification pour accorder une grâce."

"Stanley Williams affirme qu'il est innocent, et qu'il ne doit donc pas demander pardon (...) pour les meurtres des quatre victimes", a-t-il ajouté. "En l'absence d'excuses (...) il ne peut y avoir de rédemption".

Williams doit être exécuté par injection mardi à 12h01 (08h01 GMT), à la prison d'Etat de San Quentin.

La Cour suprême des Etats-Unis a refusé lundi de surseoir à l'exécution de Williams.

Cette affaire a donné lieu à un vif débat sur la peine de mort car Williams, qui reconnaît avoir fondé le gang des Crips mais rejette les accusations de meurtres, a écrit plusieurs livres mettant en garde la jeunesse contre les gangs et dit avoir été touché par la rédemption.

Ses partisans demandent qu'on l'épargne pour qu'il puisse poursuivre son oeuvre sociale depuis sa prison.

"Nous sommes profondément attristés par la décision du gouverneur", a déclaré Alice Huffman, présidente de la section californienne de l'Association nationale pour la promotion des droits des personnes de couleur (NAACP). "Nous pensons que c'est un grave revers à nos efforts de lutte contre les gangs".

HEROS D'UN TELEFILM

Mais Schwarzenegger, affaibli par le rejet le mois dernier de plusieurs initiatives soumises au vote des électeurs, se serait aliéné une bonne partie des républicains s'il avait gracié l'ancien chef de gang.

Cette décision intervient dix jours après la 1.000e exécution d'un condamné à mort aux Etats-Unis depuis la levée du moratoire sur l'application de la peine capitale en 1976.

Williams a été reconnu coupable d'avoir, en 1979, abattu Albert Lewis Owens, 27 ans, employé d'une supérette qu'il était venu dévaliser, et d'avoir, deux semaines plus tard, tué les propriétaires d'un motel et leur fille au cours d'un autre braquage.

Sa vie a fait l'objet d'un téléfilm intitulé: "Rédemption: l'histoire de Stan Tookie Williams" dans lequel a joué Jamie Foxx, lauréat d'un Oscar en février dernier.

Williams est devenu une icône des pourfendeurs de la peine de mort. Il a été proposé à cinq reprises pour le Prix Nobel de la Paix pour les livres qu'il a écrits en prison.

Le gang des Crips est apparu à la fin des années 1960. Dans les années 1970, celui des Bloods s'est imposé comme son principal rival.
(par Adam Tanner)
Partager…

Données techniques

ID1634
Type de document (code)depeche
TitreArnold Schwarzenegger refuse la grâce de Tookie Williams
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication13 décembre 2005
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsReuters (auteur)
CondamnésStanley "Tookie" Williams
Mots-clefsexécution
ZonegéosCalifornie + Etats-Unis