Plan du site

É-U: exécution d'un condamné par injection mortelle

dépêche de presse du 16 mars 2006 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Thème :
Tommie Hughes
Washington - Un condamné a été exécuté mercredi soir à la prison de Huntsville (Texas, sud des États-Unis) par injection mortelle, une méthode dont la remise en cause a entraîné le report de plusieurs des exécutions programmées dans le pays, a-t-on appris jeudi auprès de la prison.

Tommie Hughes, 31 ans, avait été condamné à mort pour le meurtre de deux femmes sur un parking à Dallas en 1997, un crime qu'il a toujours nié.

Selon le Centre d'information sur la peine de mort, M. Hughes est le 9ème condamné à mort exécuté cette année aux États-Unis. La dernière exécution remontait au 15 février.

Neuf autres exécutions prévues depuis le début de l'année ont été reportées par la justice, du fait de la remise en cause de l'injection mortelle, méthode la plus répandue: des avocats, se fondant sur des études scientifiques, estiment qu'elle est contraire au huitième amendement de la constitution américaine prohibant les traitements «cruels» et «inhabituels».

Selon ses opposants, cette méthode ne garantit pas toujours l'endormissement du condamné, qui peut pendant l'exécution souffrir terriblement sans être en mesure de le faire savoir puisque l'un des produits employés paralyse totalement.

Quatre autres exécutions sont prévues dans les deux prochaines semaines, dont trois au Texas.
Partager…

Données techniques

ID1792
Type de document (code)depeche
TitreÉ-U: exécution d'un condamné par injection mortelle
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication16 mars 2006
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
CondamnésTommie Hughes
Mots-clefsexécution + méthode d'exécution
ZonegéosEtats-Unis + Texas