Plan du site

Floride - Tollé après une exécution très longue et douloureuse

dépêche de presse du 14 décembre 2006 - Reuters
Pays :
TALLAHASSEE (REUTERS) - Les adversaires de la peine de mort ont demandé jeudi à la Cour suprême de Floride d'en finir avec les injections mortelles, après le cas d'un condamné qui a mis 34 minutes pour mourir et qui, selon des témoins, semblait souffrir particulièrement.

Angel Diaz, condamné à mort pour le meurtre en 1979 d'un directeur d'une boîte de strip-tease de Miami, est décédé mercredi après une injection de substances utilisées par la Floride et d'autres Etats pour les injections létales.

Les responsables pénitentiaires ont dû administrer à Diaz deux doses et le condamné, selon les dires de témoins, grimaçait, cherchait son souffle et se tordait, alors que normalement, les produits utilisés conduisent à la mort en quelques minutes.

Les parlementaires de Floride avaient décidé de passer aux injections en 2000 pour les peines capitales, à la suite d'une série d'exécutions à problèmes avec la chaise électrique. Lors de l'incident le plus grave, des flammes étaient sorties de la tête d'un détenu lors de son exécution, en 1997.
Partager…

Données techniques

ID2115
Type de document (code)depeche
TitreFloride - Tollé après une exécution très longue et douloureuse
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication14 décembre 2006
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsSuspension des exécutions capitales en Floride (Etats-Unis)
OrganisationsReuters (auteur)
CondamnésAngel Diaz
Mots-clefsexécution + exécution ratée (néanmoins le condamné est exécuté) + méthode d'exécution
ZonegéosEtats-Unis + Floride