Plan du site

Schwarzenegger ordonne une réforme de l'injection mortelle

dépêche de presse du 18 décembre 2006 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Los Angeles - Le gouverneur de Californie, Arnold Schwarzenegger, a ordonné lundi une réforme des procédures d'exécution par injection dans l'État, jugées anticonstitutionnelles vendredi parce qu'elles risquaient de soumettre le condamné à des souffrances inutiles.

«Je m'engage à prendre toutes les mesures qu'il faut pour faire en sorte que la procédure d'injection soit constitutionnelle, afin que la volonté du peuple soit respectée et que la peine de mort soit maintenue en Californie», a déclaré M. Schwarzenegger dans un communiqué.

Le gouverneur a promis d'agir vite après la décision vendredi du juge Jeremy Fogel, chargé du recours d'un condamné à mort au tribunal fédéral de San Jose (Californie), qui n'a pas remis en cause l'injection mais la désinvolture des autorités pénitentiaires dans l'application de la méthode.

L'État va notamment mettre en place des procédures pour mieux sélectionner et former le personnel chargé des exécutions, ainsi que pour conserver les données précises liées à chaque exécution, précise le communiqué.

Dans sa décision, qui prolonge de fait la suspension de toutes les exécutions en Californie, le juge Fogel avait ainsi noté que les archives de la prison ne mentionnaient même pas la quantité de sédatif administré aux 11 condamnés exécutés par cette méthode dans l'État.

La triple injection mortelle consiste en général en l'administration successive de trois produits: le premier endort le condamné, le second paralyse ses muscles, le troisième arrête son cœur. Mais si le sédatif n'est pas correctement administré, les deux autres produits sont extrêmement douloureux.

Après l'interminable agonie d'un condamné la semaine dernière en Floride (sud-est), ce doute a poussé le gouverneur de l'État, Jeb Bush, à suspendre lui aussi toutes les exécutions le temps d'une enquête.
Partager…

Données techniques

ID2125
Type de document (code)depeche
TitreSchwarzenegger ordonne une réforme de l'injection mortelle
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication18 décembre 2006
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsconstitution + exécution ratée (néanmoins le condamné est exécuté) + jurisprudence + méthode d'exécution + procédure
ZonegéosEtats-Unis