Plan du site

USA: un condamné obtient un sursis à quelques heures de son exécution

dépêche de presse du 15 novembre 2007 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Le débat sur la légalité de l'injection mortelle aux Etats-Unis a provoqué le report de toutes les exécutions depuis près de deux mois, mais un condamné de Floride n'a obtenu son sursis jeudi que quatre heures avant son exécution.

Mark Dean Schwab, 38 ans, a été condamné pour le viol et le meurtre d'un petit garçon de 11 ans en 1991. Jeudi vers 14H00 (19H00 GMT), la Cour suprême du pays, qui n'a plus autorisé d'injections mortelles depuis le 25 septembre, a ordonné la suspension de son exécution, prévue à 18H00 (23H00 GMT).

Il aurait été le premier condamné exécuté en Floride depuis décembre 2006 et l'agonie d'Angel Diaz, qui a grimacé et lutté pour respirer, avant d'être pris de convulsions et de s'éteindre au bout de plus d'une demi-heure. Les aiguilles avaient été trop enfoncées dans ses bras, et les trois produits mortels n'avaient pas été injectés dans ses veines mais dans ses muscles.

Le 1er novembre, la cour suprême de Floride avait rejeté un recours de M. Schwab et autorisé la reprise des exécutions, estimant que les améliorations apportées à la procédure depuis l'incident garantissaient que le condamné mourrait désormais sans souffrances.

Mais en septembre, la Cour suprême américaine avait accepté d'examiner le cas de deux condamnés du Kentucky, qui font valoir que ce risque de souffrance est réel et rend l'injection mortelle anticonstitutionnelle.

La défense a donc demandé à la justice fédérale d'empêcher la Floride d'exécuter Mark Schwab avant que la plus haute cour du pays ait validé la méthode.

Mercredi, une juge de première instance a accepté l'argument et ordonné la suspension de l'exécution. Mais jeudi matin, une cour d'appel a annulé cette décision. Le ping-pong n'a pris fin qu'en début d'après-midi, quand la Cour suprême américaine a ordonné le report de l'exécution.

Les Etats-Unis ont exécuté 42 condamnés à mort cette année, tous sauf un par injection mortelle.
Partager…

Données techniques

ID2644
Type de document (code)depeche
TitreUSA: un condamné obtient un sursis à quelques heures de son exécution
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication15 novembre 2007
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsméthode d'exécution + sursis
ZonegéosEtats-Unis