Plan du site

Déclaration de la présidence au nom de l'Union européenne à l'occasion de la journée mondiale contre la peine de mort

déclaration du 10 octobre 2007 - Union européenne
Pays :
Déclarations PESC

À l'occasion de la cinquième journée mondiale contre la peine de mort, l'Union européenne réaffirme qu'elle est opposée, de longue date, à l'application de la peine de mort, quelles que soient les circonstances. L'abolition de la peine de mort contribue au renforcement de la dignité humaine et au développement progressif des droits de l'homme. Toutes les mesures visant à abolir la peine capitale devraient être considérées comme un progrès vers la jouissance du droit à la vie. C'est pourquoi l'UE demande une nouvelle fois aux États où la peine de mort est encore d'application d'oeuvrer à son abolition et, entre-temps, de décréter immédiatement un moratoire sur les exécutions.

L'UE tient à rappeler que toute erreur judiciaire dans l'application de la peine de mort entraîne la perte irréparable et irréversible de vies humaines et exprime sa compassion à l'égard des personnes qui ont été injustement condamnées à mort, de leurs proches et des autres victimes indirectes de la peine de mort.

L'UE fait part de sa profonde inquiétude face aux cas de condamnation à mort qui ne satisfont pas aux critères de justice les plus élevés. Elle se déclare vivement préoccupée par le fait que, dans quelques pays, des mineurs sont toujours condamnés à mort et exécutés, en violation manifeste des obligations internationales de ces pays.

L'UE se félicite vivement de l'abolition de la peine de mort au Rwanda. Le fait qu'un pays comme le Rwanda, dont le passé récent a été marqué par des violences terribles, ait choisi d'abolir la peine de mort constitue un exemple fort pour les autres pays à l'échelle mondiale. L'Union européenne constate avec beaucoup de satisfaction que la tendance à l'abolition universelle de la peine de mort, quels que soient les crimes commis, se poursuit.

L'UE est déterminée à continuer à militer dans divers pays du monde en faveur de l'abolition de la peine de mort. Elle continue aussi à soutenir les initiatives des organisations de la société civile qui renforcent le mouvement abolitionniste de par le monde et elle encourage les mesures concrètes prises par tous les pays en vue d'abolir totalement la peine de mort.

Lors de la 62ème Assemblée générale des Nations unies, l'UE présentera, dans le cadre d'une alliance interrégionale, une résolution relative à l'abolition de la peine de mort et à un moratoire sur son application.

En cette journée mondiale contre la peine de mort, l'Union européenne rappelle qu'il faut poursuivre l'action visant à abolir cette peine et elle demande à tous les pays où elle reste d'application de se rallier à la cause de son abolition en toutes circonstances.

La Turquie, la Croatie* et l'ancienne République yougoslave de Macédoine*, pays candidats, l'Albanie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro et la Serbie, pays du processus de stabilisation et d'association et candidats potentiels, l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège, pays de l'AELE membres de l'Espace économique européen, ainsi que l'Ukraine, la République de Moldavie, l'Arménie, l'Azerbaïdjan et la Géorgie se rallient à la présente déclaration.

* La Croatie et l'ancienne République yougoslave de Macédoine continuent à participer au processus de stabilisation et d'association.
Partager…

Données techniques

ID2666
Type de document (code)
TitreDéclaration de la présidence au nom de l'Union européenne à l'occasion de la journée mondiale contre la peine de mort
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication10 octobre 2007
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsCommuniqués des institutions à l'occasion de la journée contre la peine de mort
OrganisationsUnion européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefsjournée mondiale contre la peine de mort + manifestation
ZonegéosMonde + Rwanda