Plan du site
Sénat de Belgique

Résolution relative aux exécutions de mineurs en Iran

Document législatif n° 4-842/4
résolution du 8 juillet 2008 - Sénat de Belgique - Belgique
Pays :
Thème :
Sénat de Belgique
SESSION DE 2007-2008

8 JUILLET 2008
Proposition de résolution relative aux exécutions de mineurs en Iran
TEXTE ADOPTÉ PAR LA COMMISSION DES RELATIONS EXTÉRIEURES ET DE LA DÉFENSE

Le Sénat,

A. Rappelant les précédentes résolutions sur l'Iran, notamment celle concernant les droits de l'homme.

B. Vu les déclarations de la présidence de l'UE des 4 et 10 juin 2008 au sujet de l'exécution imminente de délinquants juvéniles en Iran;

C. Vu la déclaration de la présidence du 13 juin 2008, au nom de l'Union européenne, sur l'exécution de Mohammad Hassanzadeh et vu les exécutions antérieures, notamment la pendaison en public, à Mashad, le 19 juillet 2005, de deux jeunes accusés d'être homosexuels;

D. Vu les résolutions de l'Assemblée générale des Nations unies (ONU) et, en particulier, sa résolution 62/168 du 18 décembre 2007 sur la situation des droits de l'homme en République islamique d'Iran et sa résolution 62/149 du 18 décembre 2007 relative à un moratoire sur la peine de mort;

E. Vu la déclaration universelle des droits de l'homme des Nations unies, le Pacte international relatif aux droits civils et politiques et la Convention relative aux droits de l'enfant, auxquels l'Iran est partie;

F. Considérant que la situation générale des droits de l'homme en Iran n'a cessé de se détériorer depuis 2005 et considérant que le nombre des exécutions a, à lui seul, presque doublé en 2007;

G. Considérant que l'Iran continue d'exécuter des mineurs mais que l'on sait que l'Iran a exécuté plus de délinquants juvéniles qu'aucun autre pays au monde et considérant que plus de cent personnes seraient en attente de leur exécution en Iran pour des crimes présumés commis alors qu'elles avaient moins de 18 ans;

H. Considérant que Mohammad Hassanzadeh, un délinquant juvénile qui a été exécuté le 10 juin 2008, avait moins de 18 ans au moment de son exécution;

I. Considérant que quatre autres délinquants juvéniles au moins, Behnoud Shojaee, Mohammad Fedaei, Saeed Jazee et Behnam Zaare, courent un risque imminent d'exécution et que les autorités iraniennes ont ordonné un sursis d'exécution d'un mois pour Behnoud Shojaee et Mohammad Fedaei;

J. Considérant que le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme a rappelé aux autorités iraniennes, le 10 juin 2008, l'interdiction absolue qui prévaut en droit international d'appliquer la peine de mort à des délinquants juvéniles;

K. Considérant que parmi les délinquants juvéniles iraniens se trouvent des personnes accusées de relations homosexuelles, un comportement qui, en Iran, est puni de la peine de mort;

L. Considérant qu'il y a aussi, parmi les jeunes (criminels) iraniens, des personnes — des jeunes gens des deux sexes — qui sont accusées de débauche et/ou d'adultère et qu'en Iran, ces faits sont punis soit de châtiments corporels (bastonnade), soit de la peine de mort (par lapidation);

M. Considérant que des jeunes sont poursuivis, condamnés et exécutés en raison de leurs convictions politiques et religieuses;

N. Considérant que non seulement l'Iran mais aussi d'autres pays (comme l'Arabie Saoudite et le Yémen) continuent à condamner à mort et à exécuter des mineurs ou des personnes qui ont commis des faits alors qu'elles étaient encore mineures;

Demande au gouvernement:

1. de condamner fermement les condamnations à mort et les exécutions en Iran, en particulier l'exécution de délinquants juvéniles et de mineurs;

2. d'exhorter les autorités iraniennes à respecter les garanties juridiques internationalement reconnues applicables aux mineurs;

3. de faire remarquer au gouvernement iranien que les condamnations à mort de mineurs sont contraires aux obligation internationales, notamment la Convention internationale sur les droits civils et politiques (CIDCP) et la Convention relative aux droits de l'enfant, qui ont été ratifiées par la République islamique d'Iran respectivement en 1975 et 1994 et qui interdisent l'exécution de mineurs ou de personnes qui ont été condamnées pour des crimes commis alors qu'elles étaient mineures;

4. de condamner l'exécution de Mohammad Hassanzadeh, âgé de moins de 18 ans lorsqu'il a été exécuté;

5. d'insister auprès des autorités iraniennes, conjointement avec l'Union européenne, pour qu'elles renoncent à l'exécution de Behnoud Shojaee, Mohammad Fedaei, Saeed Jazee, Behnam Zaare et de tous les autres délinquants juvéniles condamnés à mort;

6. de demander instamment aux membres du Majlis nouvellement élu d'adopter rapidement la réforme attendue du Code pénal iranien, dans le but, notamment, d'abolir la lapidation et les exécutions de délinquants juvéniles, d'avancer sur la voie d'un moratoire sur la peine de mort et de mettre la législation iranienne en conformité avec les obligations internationales de ce pays en matière de droits de l'homme;

7. d'y appeler le gouvernement et le parlement iraniens à dépénaliser les relations homosexuelles en Iran;

8. d'y appeler le gouvernement et le parlement iraniens à dépénaliser l'adultère en Iran;

9. de suspendre l'expulsion de personnes menacées d'exécution ou de torture en Iran;

10. de suspendre l'expulsion des lesbigays vers l'Iran;

11. d'inscrire l'exécution de mineurs en Iran à l'ordre du jour du Conseil de sécurité des Nations unies, étant donné que notre pays en assure actuellement la présidence;

12. de transmettre officiellement la présente résolution au Conseil de l'Europe, à la Commission européenne, au secrétaire général des Nations unies, au Conseil des droits de l'homme des Nations unies, au responsable du pouvoir judiciaire en Iran ainsi qu'au gouvernement et au parlement de la République islamique d'Iran;

13. de condamner de la même manière l'exécution de mineurs dans d'autres pays (tels l'Arabie Saoudite et le Yémen) ainsi que l'exécution de personnes qui ont commis des faits alors qu'elles étaient encore mineures, quel que soit l'endroit où ces exécutions ont lieu.
Partager…

Données techniques

ID3138
Type de document (code)resolution
TitreRésolution relative aux exécutions de mineurs en Iran
Description(non défini)
RéférenceDocument législatif n° 4-842/4
Date de publication8 juillet 2008
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielleBelgique
Documents parents
OrganisationsSénat de Belgique (auteur)
Condamnés
Mots-clefsadultère + exécution + homosexualité + mineur
ZonegéosIran