Plan du site

Produit d'origine inconnue: appels de l'Arizona pour mener une exécution

dépêche de presse du 27 octobre 2010 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Thème :
Jeffrey Landrigan
WASHINGTON - L'Etat de l'Arizona faisait appel tout azimut de la décision d'une juge fédérale américaine de suspendre l'exécution d'un homme de 48 ans mardi par injection mortelle à l'aide d'un anesthésiant dont les autorités refusent de révéler l'origine.

Condamné à mort pour meurtre en 1990, Jeffrey Landrigan a été transféré dans sa dernière cellule, jouxtant la chambre de la mort où il doit recevoir l'injection mortelle avant mercredi 09H59 locales (16H59 GMT).

Son dossier est désormais entre les mains de la Cour suprême des Etats-Unis, après que la cour d'appel fédérale eut refusé mardi après-midi de réexaminer sa décision, rendue tôt mardi matin, de confirmer la suspension de l'exécution.

Lundi, une juge fédérale avait interdit à l'Arizona (sud-ouest) de procéder à l'exécution de M. Landrigan tant que les représentants de l'Etat n'auraient pas publiquement divulgué d'où vient l'anesthésiant qu'ils entendent utiliser.

"L'Arizona a fourni le nom du produit, sa date d'expiration et une déclaration (sur l'honneur) indiquant que le processus d'importation avait été approuvé par les autorités sanitaires fédérales", explique le ministère public de l'Arizona dans sa requête. Il rappelle en outre avoir communiqué à la juge fédérale en charge du dossier, lors d'une audience en l'absence de la défense, le nom du laboratoire l'ayant fabriqué.

Selon la presse locale, le produit, du thiopental, viendrait de Grande-Bretagne, une information que le ministère de la Justice de l'Arizona n'a pas confirmé à l'AFP.

L'Arizona a jusqu'ici refusé de révéler l'origine du produit en vertu de la loi de l'Etat selon laquelle tout renseignement sur l'équipe d'éxecution ou les produits utilisés doit rester confidentiel pour des raisons de sécurité.

Un seul laboratoire aux Etats-Unis fabrique du thiopental, un des trois produits utilisés dans les exécutions. Mais il a dû cesser en 2009 sa production en raison d'une rupture de stock chez un de ses fournisseurs. Elle devrait néanmoins reprendre au premier trimestre 2011.

Plusieurs Etats ont dû renoncer à mener des exécutions. Mais l'Arizona et la Californie (ouest) ont annoncé début octobre s'être procuré l'anesthésiant par d'autres voies qu'ils ont refusé de révéler.

Faute d'informations, les avocats de Jeffrey Landrigan craignent que le thiopental soit "contrefait ou frelaté" et n'ait pas les effets désirés.
Partager…

Données techniques

ID4639
Type de document (code)depeche
TitreProduit d'origine inconnue: appels de l'Arizona pour mener une exécution
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication27 octobre 2010
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsExécution aux Etats-Unis malgré la demande de suspension de la Commission interaméricaine des droits de l'homme
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
CondamnésJeffrey Landrigan
Mots-clefsméthode d'exécution
ZonegéosArizona + Etats-Unis