Plan du site

L'exécution de Ronad Allen Smith pourrait avoir lieu le 31 janvier prochain

dépêche de presse du 13 novembre 2010 - Associated Press - AP
Pays :
Thème :
HELENA, États-Unis — La confusion règne quant au destin de Ronald Allen Smith, le seul prisonnier canadien condamné à mort aux États-Unis.

Alors qu'un juge de district a désigné le 31 janvier prochain comme date d'exécution, un de ses collègues a ordonné la suspension de la mise à mort.

C'est désormais à la Cour suprême du Montana de trancher.

Le juge de district John W. Larson a demandé vendredi au plus haut tribunal de l'État d'annuler la suspension de l'exécution de l'homme originaire de Red Deer, en Alberta.

Cet ordre avait été rendu par le juge de district Jeffrey Sherlock, deux jours avant l'établissement de la date d'exécution, le 3 novembre dernier.

Le juge Larson est en charge de la poursuite contre Smith, qui a plaidé coupable en 1983 pour l'assassinat de Harvey «Mad Man» et Thomas «Running Rabbit» près du village de East Glacier, au Montana.

Pour sa part, le juge Sherlock est responsable d'une poursuite au civil intentée par Smith en 2008, dans laquelle il plaidait la méthode d'injection létale du Montana était cruelle et inusitée, ce qui violerait la constitution américaine.

Dans une requête déposée à la cour, le juge Larson affirme que les deux décisions étaient incompatibles et demande à la Cour suprême du Montana de clarifier la suite des procédures.

Il y ajoute qu'il est le seul à pouvoir surseoir à l'exécution et qu'une décision rendu par le juge d'un autre district ne peut limiter son pouvoir.

Le juge Sherlock, de son côté, n'a pas répondu à ce document. Son assistant, Toni Demers, a indiqué que le magistrat n'était pas à son bureau, vendredi après-midi, et qu'il ne commentait habituellement pas des dossiers en cours.

Rolland Smith s'était vu offrir de plaider coupable en échange d'une peine de prison de 110 ans en 1983, mais avait alors opté pour une condamnation à mort. Il a changé d'avis l'année suivante et conteste sa peine depuis.

Le consul général du Canada, Dale Eisler, a rencontré le gouverneur du Montana en juin dernier pour lui demander de gracier Smith, arguant que son pays était opposé à la peine de mort. Brian Schweitzer a toutefois laissé entendre qu'il n'avait pas encore pris de décision.
Partager…

Données techniques

ID4689
Type de document (code)depeche
TitreL'exécution de Ronad Allen Smith pourrait avoir lieu le 31 janvier prochain
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication13 novembre 2010
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur)
CondamnésRonald Allen Smith
Mots-clefsprocédure + ressortissant étranger
ZonegéosCanada + Etats-Unis