Plan du site

ASIE/OUZBEKISTAN - Joie et satisfaction dans la communauté catholique locale pour l'abolition de la peine de mort

dépêche de presse du 10 janvier 2008 - Agence Fides
Pays :
Tachkent (Agence Fides) - Cela a été la première bonne nouvelle de 2008 : le 1er janvier l'Ouzbékistan a aboli la peine de mort. La petite communauté catholique en Ouzbékistan l'a accueillie avec joie et émotion, remarquant les pas en avant vers le respect des droits de l'homme et la dignité suprême de l'homme qui se réalisent dans la république centro-asiatique. La décision était prévue par le décret présidentiel du 1er août 2005, qui décrétait l'annulation de la peine capitale dans le pays à partir du premier jour de cette année, mais on attendait la confirmation de la Cour Suprême, qui n'a pas manqué.

L'Ouzbékistan devient ainsi le 134ème pays abolitionniste dans le monde et le troisième de l'Asie centrale ex-Soviétique, après le Turkménistan et le Kirghizstan. Selon les missionnaires présents sur place, le moratoire universel sur la peine de mort, approuvé à l'ONU en décembre dernier a contribué à donner une pointe supplémentaire à un procès déjà en acte. Tous saluent avec joie et appréciation un passage historique, qui suit l'abolition de l'année dernière de la part du Kirghizstan et qui s'inscrit dans le parcours vers le moratoire et l'abolition au Kazakhstan.

L'événement a été construit pendant des années : le Gouvernement de l'Ouzbékistan a démarré un parcours biennal (de 2005 à 2007) où préparer l'abolissement complet de la peine capitale. En particulier on remarque que le travail de pression et de sensibilisation réalisé par des abolitionnistes ouzbèks, en particulier du mouvement des Mères contre la Peine de Mort (constitué par des proches des personnes exécutés), fondées par Tamara Chikunova, qui avec la Communauté de Sant'Egidio ont travaillé à la sensibilisation de l'opinion publique nationale et internationale, à la défense des condamnés à mort et de la juste défense légale en Ouzbékistan. Depuis 2002, Tamara Chikunova et la Communauté de Sant'Egidio travaillent à l'abolition de la peine de mort en Ouzbékistan et dans toute la région de l'Asie centrale, insérés dans la Coalition Mondiale contre la Peine de Mort (WCADP). Ces dernières années au moins 21 condamnés à mort ont été sauvés de l'exécution jusqu'à présent, grâce à l'action des mouvements abolitionnistes. La Communauté de Sant'Egidio a remercié également le Gouvernement de l'Ouzbékistan pour "l'acte de grande civilité qui rend honneur au pays et qui représente une contribution décisive pour une justice plus humaine dans le monde".

La petite communauté d'environ 4.000 catholiques sur le territoire ouzbèks a prié intensément et accueilli avec joie la nouvelle de l'abolition, rappelant que "Dieu est la source et l'auteur de la vie et que l'homme n'a le droit de l'ôter à personne".
Partager…

Données techniques

ID6433
Type de document (code)depeche
TitreASIE/OUZBEKISTAN - Joie et satisfaction dans la communauté catholique locale pour l'abolition de la peine de mort
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication10 janvier 2008
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence Fides (auteur), Communauté de Sant'Egidio
Condamnés
Mots-clefsabolition + position de l'Eglise
ZonegéosOuzbékistan