Plan du site

Déclaration de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'Union, sur les exécutions récentes au Japon

A 97/13
communiqué de presse du 22 février 2013 - Union européenne
Pays :
Bruxelles, le 22 février 2012

La Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission a fait ce jour la déclaration suivante:

"Je déplore que trois prisonniers, Masahiro Kanagawa, Keiki Kano et Kaoru Kobayashi, aient été exécutés le 21 février au Japon. L'Union européenne mesure la gravité des crimes commis et exprime sa sincère compassion aux familles endeuillées et aux amis des victimes, mais elle ne pense pas que leur peine sera atténuée par ces exécutions.

L'Union européenne est opposée à l'application de la peine capitale dans tous les cas et en toutes circonstances, et elle n'a cessé de réclamer son abolition universelle. Elle considère que la peine de mort est un châtiment cruel et inhumain et que son abolition est essentielle à la protection de la dignité humaine.

J'ai engagé à maintes reprises les autorités japonaises à mener une réflexion sur le maintien de l'application de la peine de mort, et je leur demande une nouvelle fois d'œuvrer à la tenue d'un débat public de fond sur l'abolition de la peine capitale, dans le droit fil de la tendance observable dans le monde entier."
Partager…

Données techniques

ID6729
Type de document (code)communique
TitreDéclaration de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'Union, sur les exécutions récentes au Japon
Description(non défini)
RéférenceA 97/13
Date de publication22 février 2013
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLe Japon exécute trois condamnés à mort
OrganisationsUnion européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + réactions internationales
ZonegéosJapon