Plan du site

Nigéria: la commission africaine des droits de l'homme et des peuples intervient contre la peine capitale

dépêche de presse du 4 juillet 2013 - Associated Press - AP
Pays :
LAGOS, Nigéria - La Commission africaine des droits de l'Homme et des peuples demande au président du Nigéria, Goodluck Jonathan, d'intervenir sans délai afin que cessent les exécutions commises dans son pays.
Le 24 juin dernier, quatre hommes trouvés coupables de meurtre ont été pendus et un autre est menacé d'être exécuté par projectiles d'arme à feu.

L'initiative de contestation émane d'un avocat nigérian spécialiste des droits de l'Homme, Femi Falana, qui a demandé l'intervention de la Commission qui est basée en Gambie.

Ce sont des gouverneurs d'État du Nigéria qui ont signé les ordres d'exécution. Les mises à mort ont été faites dans les pénitenciers où les condamnés étaient détenus.

Plus de 1000 personnes sont en attente d'exécution au Nigéria.
Partager…

Données techniques

ID6879
Type de document (code)depeche
TitreNigéria: la commission africaine des droits de l'homme et des peuples intervient contre la peine capitale
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication4 juillet 2013
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur), Commission africaine des droits de l'homme et des peuples
Condamnés
Mots-clefsexécution + réactions internationales
ZonegéosNigéria