Plan du site

Septième condamnation à mort pour crimes de guerre au Bangladesh

dépêche de presse du 1 octobre 2013 - Reuters
Pays :
DACCA (Reuters) - Un membre influent de l'opposition bangladaise a été condamné à mort mardi par la Cour chargée de juger les exactions commises pendant la guerre d'indépendance, qui a ainsi prononcé sa septième peine capitale.

Salauddin Quader Chowdhury, député du Parti National bangladais (BNP), a été reconnu coupable d'actes de torture, de viols et de génocide lors du conflit ayant abouti en 1971 à la partition du Pakistan.

Le Premier ministre bangladais, Sheikh Hasina, a créé ce tribunal spécial chargé de juger les crimes de guerre commis durant cette période en 2010. Ses adversaires l'accusent de l'utiliser pour s'en prendre aux deux principaux partis d'opposition, le BNP et le Jamaat-e-Islami.

Agé de 64 ans, Salauddin Quader Chowdhury était entre autres jugé pour le meurtre de 200 civils et pour complicité avec l'armée pakistanaise.
Partager…

Données techniques

ID7023
Type de document (code)depeche
TitreSeptième condamnation à mort pour crimes de guerre au Bangladesh
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication1 octobre 2013
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsBangladesh: grâce refusée à deux opposants, qui vont être pendus, Septième condamnation à mort prononcée au Bangladesh cette année pour des crimes datant de 1971
OrganisationsReuters (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + histoire
ZonegéosBangladesh