Plan du site

La Cour suprême suspend trois exécutions dans l'Oklahoma

dépêche de presse du 28 janvier 2015 - Reuters
Pays :
WASHINGTON, 28 janvier (Reuters) - La Cour suprême des Etats-Unis a accepté mercredi de suspendre l'exécution de trois condamnés à mort de l'Oklahoma qui contestent la méthode par injection employée dans cet Etat.

Cette procédure qui fait appel à trois substances a donné lieu à une vive controverse après l'exécution de Clayton Lockett, qui a tourné au fiasco en avril 2014.

Les avocats des condamnés estiment qu'elle peut provoquer des souffrances indues et la jugent contraire aux dispositions constitutionnelles contre les traitements cruels.

Richard Glossip, John Grant et Benjamin Cole ne seront donc pas exécutés avec cette méthode tant que la Cour suprême n'aura pas statué sur ce point, ce qui devrait être fait d'ici à la fin juin, mais son arrêt n'interdit pas l'emploi d'une autre procédure.
(Lawrence Hurley, Jean-Philippe Lefief pour le service français)
Partager…

Données techniques

ID7965
Type de document (code)depeche
TitreLa Cour suprême suspend trois exécutions dans l'Oklahoma
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication28 janvier 2015
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsSuspension des exécutions au midazolam dans l'Oklahoma
OrganisationsReuters (auteur), Cour suprême des Etats-Unis
CondamnésRichard Glossip
Mots-clefsexécution ratée (néanmoins le condamné est exécuté) + jurisprudence + méthode d'exécution + produits - injection létale + sursis
ZonegéosEtats-Unis + Oklahoma