Plan du site

Français condamné à mort pour trafic de drogue: Paris convoque l'ambassadeur d'Indonésie

dépêche de presse du 17 février 2015 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Thèmes :
Paris - Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a convoqué mardi l'ambassadeur d'Indonésie en France pour lui faire part de son extrême préocccupation concernant la situation d'un Français condamné à mort pour trafic de drogue par Jakarta, a annoncé le Quai d'Orsay.

M. Fabius a exprimé devant l'ambassadeur, Hotmangadjara Pandjaitan, la ferme opposition de la France à la peine de mort, tout en soulignant le respect par la France de la souveraineté indonésienne, selon le communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Exprimant l'extrême préoccupation des autorités françaises, il a rappelé que cette situation avait été abordée à plusieurs reprises ces dernières semaines par les autorités francaises, y compris au plus haut niveau.

Le président François Hollande avait écrit à son homologue indonésien fin janvier pour plaider la cause de Serge Atlaoui et lui demander de surseoir à son exécution.

Serge Atlaoui, condamné à mort en 2007, a vu sa demande de grâce récemment rejetée et ses proches craignent sa prochaine exécution. Il a déposé la semaine dernière une demande en révision du procès.

La législation indonésienne prévoit qu'un condamné à mort peut être exécuté à tout moment une fois que sa demande de grâce présidentielle a été rejetée, même lorsque qu'une ultime procédure est en cours devant un tribunal.

Agé de 51 ans, Serge Atlaoui avait été arrêté en 2005 dans un laboratoire clandestin de production d'ecstasy.

Incarcéré en Indonésie depuis dix ans, il s'est toujours défendu d'être un trafiquant, affirmant qu'il n'avait fait qu'installer des machines industrielles dans ce qu'il croyait être une usine d'acrylique.

Le nouveau président indonésien, Joko Widodo, surnommé Jokowi, a fait savoir peu après son arrivée au pouvoir en octobre qu'aucune grâce ne serait accordée aux condamnés à mort dans les affaires de trafic de drogue.

Il estime que son pays est dans une situation d'état d'urgence en matière de stupéfiants, avec la mort de dizaines de jeunes chaque jour.

Pour la première fois depuis 2013, six condamnés à mort, parmi lesquels cinq étrangers, ont été exécutés le 18 janvier en Indonésie, provoquant de vives réactions de pays concernés.
Partager…

Données techniques

ID8021
Type de document (code)depeche
TitreFrançais condamné à mort pour trafic de drogue: Paris convoque l'ambassadeur d'Indonésie
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication17 février 2015
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
CondamnésSerge Atlaoui
Mots-clefsdrogue + gouvernement + réactions internationales + ressortissant étranger
ZonegéosFrance + Indonésie