Plan du site

La commission des libertés civiles du Parlement aborde la situation en Hongrie

communiqué de presse du 30 avril 2015 - Union européenne
Pays :
La conférence des présidents du Parlement européen a décidé ce matin que la commission des libertés civiles de l'institution abordera de façon urgente la situation en Hongrie, suite aux propos du Premier ministre Viktor Orban à propos d'un possible rétablissement de la peine de mort et de la préparation d'un questionnaire destiné à encourager les citoyens hongrois à prendre position sur des questions liées à l'immigration.

Dans ce contexte, le président du Parlement, Martin Schulz, prendra contact avec le président de la commission des libertés civiles, Claude Moraes.

Lors de la réunion de la conférence des présidents des groupes politiques, M. Schulz a rappelé que la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne interdit la peine de mort et que sa réintroduction par un État membre n'est pas compatible avec l'adhésion à l'Union européenne.

Une conversation téléphonique entre M. Schulz et V. Orban devrait avoir lieu dans les plus brefs délais.

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID8251
Type de document (code)communique
TitreLa commission des libertés civiles du Parlement aborde la situation en Hongrie
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication30 avril 2015
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsA Strasbourg, le Hongrois Orban défend son droit à débattre de la peine de mort, Juncker menace le Premier ministre hongrois Orban d'une bataille sur la peine de mort, Peine de mort: tancée par l'UE, la Hongrie assure ne pas prévoir de réintroduction
OrganisationsUnion européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefsréactions internationales
ZonegéosHongrie