Plan du site

Le Bangladesh exécute un haut responsable islamiste pour crimes de guerre

dépêche de presse du 10 mai 2016 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Dacca - La Bangladesh a exécuté mardi le chef du principal parti islamiste, condamné à mort pour crimes de guerre, au lendemain du rejet de son dernier appel, a annoncé à l'AFP le ministre de la Justice.

Motiur Rahman Nizami, leader du Jamaat-e-Islami, a été pendu peu avant minuit (18H00 GMT) dans une prison de Dacca, capitale déjà sous haute tension après les récents meurtres de militants laïcs et d'intellectuels, a déclaré le ministre de la Loi et de la Justice Anisul Huq.

Il a été exécuté entre 23H50 (17:50 GMT) et minuit (18H00 GMT), a déclaré Huq.

Cette exécution a suscité la crainte d'une nouvelle vague de violence dans ce pays à majorité musulmane sunnite où des blogueurs laïcs, des intellectuels et des représentants de minorités ont été assassinés par des islamistes présumés.

Trois dirigeants du Jamaat et une responsable du principal parti d'opposition, le Bangladesh Nationalist Party (BNP), ont été exécutés depuis 2013. Ces exécutions avaient déclenché des heurts en 2013 avec la police, aboutissant à la mort de 500 personnes

Nous avons attendu ce jour, a indiqué aux journalistes le ministre de l'Intérieur Asaduzzaman Khan, ajoutant que les gens se souviendront éternellement de ce jour.

Quelques heures avant l'exécution, des membres de la famille de Nizami ont pu le voir pour une dernière fois à la prison centrale de Dhaka, entourée par des centaines de policiers et de forces de sécurité d'élite.
Partager…

Données techniques

ID8879
Type de document (code)depeche
TitreLe Bangladesh exécute un haut responsable islamiste pour crimes de guerre
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication10 mai 2016
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLe Bangladesh sous haute tension, Nouvelle exécution au Bangladesh d'un dirigeant du parti Jamaat-e-Islami
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution
ZonegéosBangladesh