Plan du site

Le rapporteur condamne la récente exécution en Floride et l'essai d'une nouvelle substance létale

communiqué de presse du 29 août 2017 - Conseil de l'Europe
Pays :
Thème :
Mark James Asay
Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe - QUESTIONS JURIDIQUES ET DROITS DE L'HOMME


Yves Cruchten (Luxembourg, SOC), rapporteur général de l'APCE sur l'abolition de la peine de mort, a exprimé son indignation face à l'exécution jeudi dernier en Floride de Mark James Asay, condamné pour un double meurtre en 1988.

« Cette exécution a été réalisée avec un médicament encore jamais utilisé dans un cocktail létal aux Etats-Unis, l'étomidate – qui remplace le midazolam, sédatif déjà controversé – qui peut se révéler douloureux avant de faire effet et provoquer de sévères irritations et brûlures, selon les médecins », a souligné le rapporteur.

« La peine de mort est une forme de châtiment qui constitue une violation inadmissible des droits de l'homme, quel que soit le crime commis », a déclaré M. Cruchten, qui a appelé la Floride à mettre un terme aux exécutions et à interrompre immédiatement l'usage de médicaments expérimentaux.

La dernière exécution en Floride remonte au 7 janvier 2016.
Partager…

Données techniques

ID9537
Type de document (code)communique
TitreLe rapporteur condamne la récente exécution en Floride et l'essai d'une nouvelle substance létale
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication29 août 2017
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsConseil de l'Europe (auteur)
CondamnésMark James Asay
Mots-clefsexécution + produits - injection létale + réactions internationales
ZonegéosEtats-Unis + Floride