Plan du site

L'Algérie veut supprimer la peine de mort (ministre)

dépêche de presse du 27 juin 2004 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
L'Algérie veut supprimer la peine de mort "comme règle générale" sauf pour certains crimes comme le terrorisme, a indiqué samedi le ministre algérien de la Justice Tayeb Belaïz.

M. Belaïz, dont les propos sont rapportés dimanche par des journaux, a estimé que "l'annulation de la peine de mort peut intervenir de fait à la faveur des changements intervenus dans le monde", précisant qu'elle "ne concerne pas les crimes de terrorisme, de haute trahison, d'atteinte à la sécurité de l'Etat, les parricides et les infanticides".

Le ministre qui s'exprimait à Alger en marge d'un "colloque régional des magistrats et auxiliaires de justice", a ajouté que la réforme de la Justice, un des grands chantiers du président Abdelaziz Bouteflika, était "l'affaire de tous et non pas le monopole des magistrats".

La peine de mort, en vigueur en Algérie, n'a pas été appliquée depuis 1993. Les dernières exécutions ont concerné sept islamistes armés condamnés par des cours spéciales, dissoutes depuis.
Partager…

Données techniques

ID958
Type de document (code)depeche
TitreL'Algérie veut supprimer la peine de mort (ministre)
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication27 juin 2004
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLe gouvernement algérien veut supprimer la peine de mort
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsvolonté d'abolition
ZonegéosAlgérie