Plan du site

Quatre journalistes yéménites condamnés à mort par un tribunal des rebelles

dépêche de presse du 11 avril 2020 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
peine de mort / Yémen
Un tribunal des rebelles au Yémen a condamné à mort samedi quatre journalistes yéménites pour "trahison" et espionnage, selon une source judiciaire.

Ce tribunal de la capitale Sanaa, sous contrôle des rebelles houthis, a reconnu les quatre journalistes coupables de "trahison et d'espionnage au profit d'Etats étrangers", a indiqué cette source à l'AFP sans autre précision.

Le pouvoir yéménite a fustigé des "verdicts illégaux".

Selon Amnesty International, les houthis détiennent depuis 2015 dix journalistes yéménites.

Le mois dernier, l'ONG avait critiqué le procès des quatre journalistes. Elle avait dénoncé des "accusations d'espionnage fabriquées de toutes pièces" contre les dix journalistes détenus qui exerçaient "pacifiquement leur droit à la liberté d'expression".

Le conflit au Yémen oppose depuis 2014 le pouvoir aux houthis qui contrôlent de vastes régions du pays. Il a fait des dizaines de milliers de morts, essentiellement des civils, selon des ONG, et provoqué la pire crise humanitaire au monde d'après l'ONU.
Partager…

Données techniques

ID10893
Type de document (code)depeche
TitreQuatre journalistes yéménites condamnés à mort par un tribunal des rebelles
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication11 avril 2020
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsAu Yémen, les journalistes sont attaqués de toutes parts, déplore Michelle Bachelet
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + espionnage
ZonegéosYémen