Plan du site

Biélorussie: déclaration de la porte-parole sur une exécution probable

210617_7
déclaration du 17 juin 2021 - Union européenne
peine de mort / Bélarus (Biélorussie)
Viktar Paulau
L'Union européenne a appris, grâce à des informations provenant de Viasna, une organisation de défense des droits de l'homme digne de confiance, qu'on avait récemment refusé de donner des informations à un membre de la famille de Viktar Paulau, un détenu se trouvant dans le couloir de la mort en Biélorussie, concernant le lieu où se trouve ce dernier. Le refus de fournir rapidement des informations à la famille a déjà été l'indice, par le passé, de la réalisation d'une exécution secrète par le régime autoritaire en place en Biélorussie, le seul pays européen qui applique encore la peine capitale.

Le secret qui entoure le système pénal biélorusse doit être levé, et l'Union européenne rappelle son opposition irrévocable au recours à la peine capitale, en toutes circonstances. La peine de mort constitue un châtiment cruel et inhumain, qui n'a aucun effet dissuasif sur la criminalité et représente une négation inacceptable de la dignité et de l'intégrité humaines.

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID11291
Type de document (code)declaration
TitreBiélorussie: déclaration de la porte-parole sur une exécution probable
Description(non défini)
Référence210617_7
Date de publication17 juin 2021
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsExécution possible en Biélorussie
OrganisationsUnion européenne (auteur)
CondamnésViktar Paulau
Mots-clefsexécution + réactions internationales
ZonegéosBélarus (Biélorussie)