Plan du site

Le procureur général ougandais défend la peine de mort

dépêche de presse du 29 janvier 2005 - Xinhua
Pays :
peine de mort / Ouganda
KAMPALA -- Le procureur général ougandais Kiddu Makubuya a défendu la peine de mort, déclarant que l'Ouganda n'était pas prêt pour l'abolition de la peine de mort.

Un groupe composé de quatre procureurs d'Etat dirigé par le principal procureur d'Etat Michael Chibita a indiqué samedi que le procureur général s'opposait à une pétition demandant l'abolition de la peine de mort dans le pays, a rapporté le journal local "New Vision".

En représentant le procureur général, le groupe a rapporté à la Cour constitutionnelle que l'abolition demandait un long processus et une sensibilisation sérieuse du public.

Même dans les pays où la peine de mort a été abolie, la décision n'a pas été prise du jour au lendemain, on l'a prise suite au débât du public sur le problème, a souligné le groupe.

Plus de 400 prisonniers condamnés ont récemment déposé à la Cour une pétition demandant l'abolition de la peine de mort, argumentant que la peine de mort était cruelle, inhumaine et dégradante et qu'elle leur prive du droit à la vie.

Le groupe gouvernemental des procureurs a souligné que la peine de mort était incorporée à juste titre dans la constitution par l'Assemblée constitutionnelle, qui représentait la voix de 26 millions d'Ougandais qui l'ont approuvé comme une punition légitime et appropriée.

"Nous avons nos propres culture, valeurs, normes et aspirations que nous devons suivre sous notre système de la justice pénale", a déclaré le groupe.
Partager…

Données techniques

ID1232
Type de document (code)depeche
TitreLe procureur général ougandais défend la peine de mort
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication29 janvier 2005
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsXinhua (auteur)
Condamnés
Mots-clefsvolonté d'abolition
ZonegéosOuganda