Plan du site

Iran: pendaison de cinq meurtriers et trois violeurs

dépêche de presse du 11 juin 2008 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
peine de mort / Iran
Behnoud Shojaee
Cinq Iraniens reconnus coupables de meurtre et trois autres de viol ont été pendus mercredi à Téhéran, a rapporté l'agence de presse iranienne Fars.

Les huit condamnés ont été pendus dans la prison d'Evine, située dans le nord de la capitale.

Trois autres condamnés devant être exécutés ce même jour, Mohammad Fadaie, Behnoud Shojaie et Davoud Mahdour, ont bénéficié d'un sursis d'un mois pour essayer de trouver un accord avec les familles des victimes.

Selon la loi iranienne, si la famille de la victime accorde son pardon au meurtrier, celui-ci échappe à la mort, et doit purger une peine de prison de substitution.

Parmi les trois, Mohammad Fadaie et Behnoud Shojaie ont été condamnés pour des meurtres commis alors qu'ils étaient mineurs. La Haut commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Louise Arbour, a demandé mardi aux autorités iraniennes d'annuler ces condamnations, ainsi que celles de deux autres hommes également mineurs au moment des faits.

Les pendaisons de mercredi portent à au moins 108 le nombre d'exécutions en Iran depuis le début de l'année, selon un décompte de l'AFP établi à partir d'informations de presse.

Les autorités ont lancé l'an dernier une campagne pour améliorer "la sécurité de la société", qui s'est traduite entre autres par une forte augmentation du nombre de peines capitales.

Au total, 317 personnes ont été exécutées en 2007, contre 177 en 2006, selon Amnesty international, qui a relevé dans un récent rapport que l'Iran avait été en 2007 le pays ayant eu le plus recours à la peine capitale après la Chine.

Le meurtre, le viol, l'attaque à main armée, le trafic de drogue ou encore l'adultère sont passibles de la peine de mort en République islamique.

Les huit hommes pendus mercredi ont été identifiés seulement par leur prénom.

Kiarash, 32 ans, a été reconnu coupable d'avoir poignardé à mort un autre homme, Nader, lors d'une bagarre en 2005.

Alireza, 28 ans, avait battu puis étranglé un dénommé Rouhollah en cambriolant sa maison.

Abdolhamid, 34 ans, avait échappé à une première condamnation pour le viol de deux étudiantes en 2001 à Zahedan (sud-est). Il a été condamné pour celui d'une jeune femme à Téhéran quatre ans plus tard.

Ali Akbar a été pendu pour avoir battu à mort un jeune homme en 2005.

Mohammad, 27 ans, avait poignardé à mort un dénommé Mohammad Hossein lors d'une bagarre en 2001.

Deux cousins, tous deux appelés Ali, avaient enlevé puis violé une jeune fille en 2005, avant de la laisser à moitié morte au bord d'une route près de la capitale.

Le dernier condamné, Farhad, 31 ans, avait tué un homme lors d'une bagarre.
Partager…

Données techniques

ID3024
Type de document (code)depeche
TitreIran: pendaison de cinq meurtriers et trois violeurs
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication11 juin 2008
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
CondamnésBehnoud Shojaee
Mots-clefsexécution
ZonegéosIran