Plan du site

Un Nigérian condamné à mort par lapidation pour "sodomie"

dépêche de presse du 25 septembre 2003 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
peine de mort / Nigéria
LAGOS - Un Nigérian a été condamné à mort par lapidation pour "sodomie" dans l'Etat de Bauchi (nord), a annoncé jeudi à l'AFP un responsable gouvernemental.

Jibrin Babaji, 20 ans, a été reconnu coupable d'avoir couché avec trois garçons par un tribunal appliquant la charia, la stricte loi islamique, dans cet Etat, selon cette source.

Sa condamnation à mort par lapidation, prononcée mardi, a été rendue publique jeudi quelques instants après l'acquittement par la Cour d'appel islamique de l'Etat de Katsina (nord) d'Amina Lawal, qui avait été condamnée en mars à la même peine pour adultère.

Un porte-parole de la cour dans l'Etat de Bauchi, Bala Ahmed, a déclaré que Babaji avait été condamné après qu'il eut reconnu avoir sexuellement maltraité des garçons à différentes reprises au cours de l'année passée, en violation des principes édictés par la charia, la loi en vigueur dans cet Etat.

Le président du tribunal "Jibril Sani Darazo a ordonné la lapidation de l'accusé conformément à la loi islamique", a ajouté le porte-parole.

Il a ajouté que Babaji disposait d'un délai de 30 jours pour faire appel.

"L'accusé a le droit de faire appel pendant 30 jours après quoi cela sera au gouverneur de décider s'il doit être jugé à nouveau", a ajouté le porte-parole.

Il a également indiqué que le condamné avait exprimé des regrets lors de son procès, et annoncé son intention de faire appel de la décision du tribunal.

Il a déclaré que les trois garçons impliqués dans cette affaire avaient reçu chacun 50 coups de canne après avoir reconnu leur participation aux faits reprochés à Jibrin Babaji.

Le porte-parole a ajouté que le trio avait indiqué s'être livré à de telles pratiques car l'accusé leur avait proposé la somme de 50 naira (30 cents de dollars) et qu'ils avaient réclamé l'indulgence du tribunal.

L'annonce de la condamnation de Jibrin Babaji est intervenue tout juste après l'acquittement de Mme Lawal, dont l'affaire avait suscité une vive émotion au plan international.

Mme Lawal, âgée de 31 ans et mère de quatre enfants, avait été condamnée au mois de mars à la peine de mort par lapidation par un tribunal islamique nigérian.

Douze Etats à majorité musulmane du nord du Nigeria ont réintroduit la charia (stricte loi islamique) depuis le retour d'un régime civil en 1999 en dépit de l'opposition exprimée par le gouvernement fédéral, les Chrétiens du pays, et des organisations de défense des droits de l'Homme.
Partager…

Données techniques

ID471
Type de document (code)depeche
TitreUn Nigérian condamné à mort par lapidation pour "sodomie"
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication25 septembre 2003
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
CondamnésAmina Lawal
Mots-clefscharia + condamnation à mort + homosexualité
ZonegéosNigéria