Plan du site

Yémen: 10 ans prison pour Aulaqi, peine de mort pour l'assassin d'un Français

dépêche de presse du 17 janvier 2011 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
peine de mort / Yémen
SANAA - La justice yéménite a condamné lundi à mort le meurtrier d'un Français, accusé d'avoir agi sous l'instigation de l'imam radical Anwar al-Aulaqi qui a été condamné par contumace à dix ans de prison.

Hicham Assem a été reconnu coupable du meurtre de Jacques Spagnolo, contractant de la société française Spie auprès du groupe énergétique autrichien OMV, abattu au siège du groupe près de Sanaa le 6 octobre.

Il avait également blessé par balle un Ecossais, responsable de la sécurité de la compagnie au siège d'OMV.

Assem, qui a comparu devant le tribunal, a affirmé qu'il avait l'intention de faire appel.

Dans le même temps, le tribunal a condamné Anwar al-Aulaqi par contumace à dix ans de prison pour "appartenance à une bande armée", "action dans le cadre d'un groupe terroriste" et "incitation à tuer des étrangers".

Un autre membre de sa famille, également jugé par contumace, Othman Aulaqi, a été condamné pour les mêmes chefs d'inculpation à huit ans de prison.

Selon le tribunal, l'assassinat de Jacques Spagnolo a été perpétré "sous l'instigation d'Anwar et Othman Aulaqi".

Aulaqi, qui serait réfugié dans une zone tribale du Yémen, est placé par Washington sur sa liste des cibles à éliminer.

Le 6 novembre, un tribunal yéménite avait ordonné son arrestation de "gré ou de force".

Le 21 décembre, le ministre américain de la Justice Eric Holder avait estimé que l'imam américano-yéménite constituait une menace aussi grande que le chef d'Al-Qaïda Oussama ben Laden et que les Etats-Unis feraient "tout ce qu'ils peuvent" pour le "neutraliser".

Aulaqi, 39 ans, est connu pour avoir entretenu une correspondance avec le commandant américain Nidal Hassan, l'auteur présumé de la fusillade qui a fait 13 morts en novembre 2009 sur la base de Fort Hood (Texas).

L'imam est également mis en cause dans l'attentat raté commis sur le vol Amsterdam-Detroit le jour de Noël, revendiqué par Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa).

Il avait appelé à tuer des Américains, dans un article paru dans Inspire, la revue anglophone en ligne d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), a rapporté dimanche le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE.

"Le gouvernement comme les citoyens (américains) privés doivent être pris pour cible", affirme-t-il dans cet article.

Il a également affirmé qu'il était permis d'escroquer les richesses de l'ennemi et a exhorté les musulmans à utiliser l'argent volé pour financer la guerre sainte, selon SITE.

En novembre, l'imam Aulaqi avait déjà appelé à tuer des Américains "sans hésitation": "N'hésitez pas à tuer les Américains. Combattre Satan ne nécessite pas de fatwa (décret religieux). C'est eux ou nous", avait affirmé l'imam américano-yéménite dans une vidéo de 23 minutes rapportée par SITE.
Partager…

Données techniques

ID4906
Type de document (code)depeche
TitreYémen: 10 ans prison pour Aulaqi, peine de mort pour l'assassin d'un Français
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication17 janvier 2011
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort
ZonegéosYémen