Plan du site

Une Saoudienne pendue pour meurtre

dépêche de presse du 19 octobre 2011 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
peine de mort / Arabie Saoudite
Thème :
Une Saoudienne, condamnée à mort pour avoir immolé son mari par le feu, a été pendue aujourd'hui, a annoncé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Ghazala bent Nasser al-Balaoui avait été condamnée à la peine de mort pour le meurtre de son époux Ali al-Shehri, qu'elle avait enfermé dans leur domicile alors qu'il dormait, avant d'asperger la maison d'essence et d'y mettre le feu, selon le texte cité par l'agence officielle SPA. Cette pendaison porte à au moins 65 le nombre d'exécutions depuis janvier dans le royaume.

En septembre, Amnesty International avait appelé Ryad à "un moratoire immédiat" sur les exécutions, en affirmant qu'elles avaient repris "à un rythme alarmant". L'ONG avait précisé que 140 personnes se trouvaient dans le couloir de la mort en Arabie.
Selon Amnesty, 27 personnes avaient été exécutées en 2010 dans cette monarchie ultra-conservatrice du Golfe. En 2009, les autorités avaient annoncé 67 exécutions, contre 102 en 2008.

Le viol, le meurtre, l'apostasie, le vol à main armée et le trafic de drogue sont passibles de la peine capitale en Arabie saoudite qui applique strictement la charia, la loi islamique.
Partager…

Données techniques

ID5508
Type de document (code)depeche
TitreUne Saoudienne pendue pour meurtre
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication19 octobre 2011
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + femme
ZonegéosArabie Saoudite