Plan du site

Paris préoccupé par le retour de la peine de mort au Liban

dépêche de presse du 16 janvier 2004 - Associated Press - AP
Pays :
PARIS (AP) -- La France a fait part de sa «préoccupation» vendredi à la suite de la décision du Liban de reprendre les exécutions capitales. «Nous jugeons cette mesure contraire à l'esprit de l'accord d'association signé entre l'Union européenne et le Liban en juin 2002», a indiqué le porte-parole du Quai d'Orsay, Hervé Ladsous.

La France «souhaite vivement que le moratoire sur la peine de mort en vigueur au Liban depuis 1998 soit prolongé et que le président Emile Lahoud fasse usage de son droit de grâce».

«Conformément aux décisions adoptées à Quinze sur cette question, la France, plusieurs Etats membres de l'Union européenne, ainsi que la présidence irlandaise de celle-ci, sont intervenus auprès des autorités libanaises à propos des exécutions prochainement envisagées», a précisé Hervé Ladsous.

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID682
Type de document (code)depeche
TitreParis préoccupé par le retour de la peine de mort au Liban
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication16 janvier 2004
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur)
Condamnés
Mots-clefs
ZonegéosFrance + Liban