Plan du site

Bélarus : condamné à mort pour avoir tué l'amant de son épouse

dépêche de presse du 17 septembre 2013 - Agence mondiale d'information - AFP
peine de mort / Bélarus (Biélorussie)
La Cour suprême du Bélarus a confirmé mardi la condamnation à la peine de mort d'un jeune homme qui avait poignardé son épouse infidèle et décapité son amant.

Pavel Selioun, 23 ans, condamné à mort en juin, a demandé de lui remplacer la peine capitale par une peine de prison, mais cette demande a été rejetée, a indiqué à l'AFP une porte-parole de la Cour suprême, Maria Lappo. Selioun a été arrêté en août 2012 à bord d'un train régional, alors qu'il transportait la tête de l'amant de sa femme dans sa valise.

Deux jours avant son arrestation, le jeune homme a poignardé son épouse, apparemment par jalousie, à Grodno (nord-ouest) et a décapité son amant dont il a jeté le corps dans un conteneur poubelle, n'emportant que la tête. Selon la police locale, Selioun et ses deux victimes étaient adeptes du satanisme.

Selioun a été reconnu coupable de meurtre particulièrement violent, de profanation d'un cadavre et de vol. Le Bélarus, une ex-république soviétique, est le seul pays du continent européen à appliquer encore la peine capitale.

Depuis 20 ans, le président autoritaire bélarusse Alexandre Loukachenko n'a gracié qu'une seule personne condamnée à mort, en 1999. Selioun est la quatrième personne condamnée à la peine capitale au Bélarus depuis le début de l'année.
Partager…

Données techniques

ID6986
Type de document (code)depeche
TitreBélarus : condamné à mort pour avoir tué l'amant de son épouse
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication17 septembre 2013
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort
ZonegéosBélarus (Biélorussie)