Plan du site

Le Pentagone affirme que la peine de mort ne sera pas réclamée contre Khadr

dépêche de presse du 9 novembre 2005 - Presse Canadienne
Pays :
Thèmes :
WASHINGTON - Le département américain de la Défense a surpris le gouvernement canadien et les avocats d'Omar Khadr mercredi en déclarant que la peine de mort ne serait pas réclamée contre le présumé terroriste.

"La cause contre Omar Khadr n'en est pas une sujette à la peine capitale", a déclaré le porte-parole du Pentagone, le major Michael Shavers, en ajoutant que la position des Etats-Unis à ce sujet était connue.

"C'est une nouvelle en ce qui me concerne, a déclaré Dan McTeague, secrétaire parlementaire en charge des Canadiens à l'étranger. On aimerait mieux qu'on nous présente cette position par écrit."

Le 10 février dernier, le ministres des Affaires étrangères Pierre Pettigrew avait écrit à la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice pour demander que les Etats-Unis n'exigent pas la peine de mort contre Khadr, a expliqué M. McTeague.

Né à Toronto, Omar Khadr, 19 ans, est interné depuis trois ans à la base américaine de Guantanamo Bay à Cuba. Il a formellement été accusé lundi de meurtre et il devra en outre répondre à des accusations relativement à une attaque à la grenade contre les forces américaines en Afghanistan, en juillet 2002. Un soldat américain avait été tué au cours de cet affrontement.

En juillet dernier, le général de brigade Thomas Hemingway, conseiller légal pour l'armée américaine, avait affirmé devant des journalistes qu'aucun recours en vue d'une peine capitale n'était prévu dans le cas de Khadr.

"Je n'ai rien vu qui puisse me convaincre de recommander la peine capitale, ajoutait M. Hemingway. Mais ça ne veux pas dire qu'une telle recommandation ne sera jamais faite. Mais pour le moment, je n'en vois pas la raison."

Mercredi, un représentant du Pentagone a déclaré, sous le couvert de l'anonymat, que les médias étaient responsables de cette confusion.

"Quelqu'un a mis la charrue devant les boeufs et a conclu que la peine de mort serait exigée, vu la gravité des crimes reprochés. Les journalistes tournent parfois en rond et je pense que personne n'a pensé à vérifier les faits."

Il faut dire que Khadr n'avait que 15 ans lorsqu'il a tiré une grenade contre les soldats américains. Un médecin américain avait été tué au cours de cette attaque.

Khadr est accusé de meurtre, de tentative de meurtre, de complot et d'aide à l'ennemi. Selon le Pentagone, Khadr a été formé par le mouvement terroriste al-Qaïda dans l'utilisation des lanceurs de grenades, des armes et des mines.
Partager…

Données techniques

ID1593
Type de document (code)depeche
TitreLe Pentagone affirme que la peine de mort ne sera pas réclamée contre Khadr
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication9 novembre 2005
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsPresse Canadienne (auteur)
Condamnés
Mots-clefsmineur + ressortissant étranger + terrorisme
ZonegéosCanada + Etats-Unis