Plan du site

L'UE déplore les condamnations à mort des infirmières

dépêche de presse du 11 juillet 2007 - Xinhua
Pays :
Thème :
BRUXELLES, 11 juillet (XINHUA) -- Des responsables de l'UE ont déploré mercredi la confirmation des condamnations à mort de cinq infirmières et d'un médecin bulgares pour propagation du virus du sida et demandé la "clémence" de la plus haute autorité judiciaire libyenne.

"Je regrette profondément le verdict de la Cour suprême confirmant la peine de mort" contre les infirmières et le médecin bulgares, a déclaré Benita Ferrero-Waldner, commissaire européenne aux Relations extérieures, dans un communiqué.

"J'espère vivement que la clémence sera accordée aux personnels médicaux," a-t-elle souligné.

Le Premier ministre portugais, José Socrates, dont le pays assure la présidence tournante de l'UE, a déclaré pour sa part que le Portugal ferait tout son possible pour trouver une solution.

A Bruxelles, le commissaire européen à la Justice, Franco Frattini, a estimé que le verdict rendu par la Cour suprême de Libye était "absolument négatif".

Cette condamnation à mort a été confirmée mercredi par la Cour suprême de Libye. Jugés coupables d'avoir inoculé sciemment le virus du sida à 426 enfants libyens à la fin des années 1990, les six accusés nient en bloc et affirment que ce sont les conditions d'hygiène déplorables à l'hôpital de Benghazi où ils travaillaient à l'époque qui sont à l'origine de la contamination.

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID2417
Type de document (code)depeche
TitreL'UE déplore les condamnations à mort des infirmières
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication11 juillet 2007
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsUnion européenne, Xinhua (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + réactions internationales + ressortissant étranger
ZonegéosBulgarie + Libye