Plan du site

Attentats: le Français Moussaoui risque la peine de mort aux USA

dépêche de presse du 11 décembre 2001 - Reuters
Pays :
WASHINGTON (Reuters) - Le ministre américain de la Justice, John Ashcroft, annonce que le Français d'origine marocaine Zacarias Moussaoui, détenu depuis trois mois comme simple témoin, avait été inculpé de conspiration en vue de perpétrer les attentats du 11 septembre.
Les six chefs d'inculpation, dont quatre sont passibles de la peine de mort, ont été annoncé trois mois exactement après les attentats perpétrés à l'aide d'avions détournés contre le World Trade Centre, à New York, et contre le Pentagone, à Washington.
Les autorités américaines ont précisé que Moussaoui était le premier suspect important à être inculpé.
Ashcroft a précisé que le Français était inculpé de complot en vue de perpétrer des actes de terrorisme, de commettre un acte de piraterie aérienne, de détruire un aéronef, d'utiliser des armes de destruction massive, de conspiration en vue de tuer des fonctionnaires américains et de conspiration en vue de détruire des biens.
Aux termes de ces inculpations, Moussaoui, sera jugé par un tribunal fédéral et non par un tribunal militaire instauré par le président George W. Bush. Il sera présenté le 2 janvier devant un tribunal de Virginie.
L'acte d'inculpation accuse Moussaoui de s'être entraîné dans un camp d'al Qaïda en Afghanistan et d'avoir reçu des fonds provenant du Proche-Orient et d'Allemagne.
Ce Français de 33 ans avait été arrêté en août dans le Minnesota pour infraction aux lois sur l'immigration après avoir attiré l'attention des autorités en cherchant à s'initier dans une école d'aviation au pilotage d'avions gros porteurs.
Après le 11 septembre, il a été maintenu en détention comme témoin et envoyé à New York pour y être interrogé.
Les Etats-Unis soupçonnent que son arrestation l'a empêché de participer au détournement du quatrième avion, qui s'est écrasé le 11 septembre en Pennsylvanie. Il n'avait embarqué que quatre pirates de l'air et non cinq comme les trois autres appareils qui ont heurté volontairement les deux tours du World Trade Center à New York et le bâtiment du Pentagone à Washington.
Moussaoui fait l'objet en France depuis deux mois d'une information pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste", une enquête confiée au juge antiterroriste Jean-Louis Brugière.
Dans une lettre à sa mère publiée par Le Monde, le détenu avait déclaré l'intention de "démontrer son innocence dans (cette) histoire à dormir debout".  
Partager…

Données techniques

ID61
Type de document (code)depeche
TitreAttentats: le Français Moussaoui risque la peine de mort aux USA
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication11 décembre 2001
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsReuters (auteur)
Condamnés
Mots-clefsressortissant étranger
ZonegéosEtats-Unis + France